Des trois clubs français en lice en 16es de finale de la Ligue Europa, l’Olympique de Marseille était le mieux engagé après son succès de l’aller 3-0 face au Sporting Club de Braga. A trois jours du Classique face au PSG, Rudi Garcia a aligné une équipe compétitive, en 4-2-3-1, mais a laissé sur le banc de touche ses deux meilleurs éléments offensifs, Dimitri Payet et Florian Thauvin. Le match s’est lancé sur un rythme élevé, les deux équipes ne cherchant pas à temporiser. Logique pour Braga, moins pour l’OM, qui s’en est sûrement référé à sa devise. Germain et Njie se montraient donc particulièrement remuants dès les premières minutes. Mais Braga jouait crânement sa chance, en passant essentiellement par les ailes afin de délivrer des centres plus ou moins dangereux.

Et à force de multiplier les centres au second poteau, cela a fini par payer. Alerté par Jefferson, Wilson Eduardo remisait en retrait pour Ricardo Horta, qui fusillait Pelé, de près (1-0, 31e). Un coup de boost pour le moral des Portugais, alors que l’OM semblait gagné par la fébrilité, notamment défensivement. Offensivement, le club olympien était handicapé par les erreurs techniques de N’Jie et les chevauchées vouées à l’échec d’Ocampos. 1-0 à la pause donc et un OM bien obligé de resserrer les boulons.

Le bon coaching de Rudi Garcia

Rudi Garcia prenait les choses en main, en faisant entrer, au retour de la pause, Anguissa à la place de N’Jie. Réorganisation tactique donc avec Lopez qui a glissé à droite pour laisser la paire Anguissa-Luiz Gustavo mettre plus de poids à la récupération. Anguissa rentrait vite dans le bain, avec une frappe croisée non cadrée (48e). Mais la plus grosse occasion intervenait, dans la foulée, par Germain, parfaitement servi par Sanson. Malheureusement, il butait à deux reprises sur le portier adverse, Matheus (50e) ! Braga se réveillait quelques minutes plus tard avec une occasion énorme gâché par Wilson Eduardo, encore fourré au second poteau sur un centre (59e).

L’OM répliquait par une belle contre-attaque, qui aboutissait à un centre de Sanson pour une tête de Sakai, détournée par Matheus (64e) ! Puis c’est Ocampos qui ratait son face-à-face, en choisissant la frappe, un peu excentré, plutôt que le centre (67e). A force de rater ses occasions, l’OM s’exposait aux attaques portugaises. Heureusement pour les Olympiens, Wilson Eduardo était aussi inspiré qu’Ocampos face au but (70e). Thauvin et Payet étaient lancés par Garcia, pour mieux contrôler le jeu. A défaut de briller, l’OM avait le mérite de livrer un second acte bien plus sérieux, suffisant pour sceller la qualification pour les 8es de finale, malgré la défaite du soir.

Revivez le film de la rencontre Braga-OM

Les autres matches de 21h05 :

- Atalanta Bergame 1-1 Borussia Dortmund : Toloi (11e) pour l’Atalanta ; Schmelzer (83e) pour Dortmund

- AC Milan 1-0 Ludogorets Razgrad : Borini (21e) pour l’AC Milan

- Arsenal 1-2 Östersunds  : Kolasinac (47e) pour Arsenal ; Aiesh (22e), Sema (24e) pour Östersunds

- RB Salzbourg 2-1 Real Sociedad : Dabbur (11e), Berisha (73e, sp) pour Salzbourg ; Rodirguez Navas (28e) pour la Real Sociedad.

- Athletic Bilbao 1-2 Spartak Moscou : Etxeita (57e) pour Bilbao ; Luiz Adriano (44e) Melgarejo (86e) pour le Spartak