Manchester United a évité la catastrophe. En allant s’imposer jeudi soir sur la pelouse du Zorya Lugansk (0-2), les Red Devils ont composté leur billet pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa. Un moindre mal pour l’écurie entraînée par José Mourinho, qui peine à trouver une certaine forme de constance depuis le coup d’envoi du présent exercice. Sixièmes de Premier League avec 21 points pris en 14 journées de championnat, les Mancuniens accusent déjà un retard de 9 points sur les places qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions.

Un camouflet, il faut bien le reconnaître, pour une équipe qui pensait jouer les premiers rôles outre-Manche avec les arrivées conjuguées du Special One, de Zlatan Ibrahimovic, et de Paul Pogba. L’objectif n’est pour l’heure pas tenu, et les pensionnaires d’Old Trafford donnent le sentiment de manquer de jus, incapables de mener de front leur campagne anglaise et leur parcours européen. En fait, comme beaucoup de clubs, MU apparaît en difficulté lors des enchaînements Ligue Europa-championnat.

La Ligue Europa fatigue Zlatan

Un diagnostic que partage sans l’ombre d’un doute Zlatan Ibrahimovic. Dans des propos relayés par le Daily Mail, le géant suédois, buteur cette semaine en C3, a confirmé en avoir assez d’une Europa League qui pompe énormément d’énergie : « On n’a pas beaucoup de périodes de repos parce que les matches du jeudi nous tuent, moi en particulier. Je n’ai pas l’habitude de jouer le jeudi, on a moins d’un jour pour reprendre des forces. Il faut directement se remettre au travail pour jouer le prochain match le dimanche », déplore le canonnier scandinave, agacé par ce rythme incessant.

Auteur de 13 buts toutes compétitions confondues cette saison, le vétéran de 35 ans ne nie pas ses difficultés et confirme avoir du mal à enchaîner. Un discours étonnant de la part d’un joueur à l’ego surdimensionné, pas franchement habitué à dévoiler ses faiblesses en public. Pourtant, n’en déplaise à Sa Majesté Ibra, il va devoir s’habituer à cette cadence infernale. En effet, alors que l’option pour prolonger son contrat pour une deuxième saison, jusqu’en 2017/2018, doit être activée, le serial buteur risque de passer une deuxième année d’affilée sans Ligue des Champions et probablement en Ligue Europa. Bonne chance à lui !