Objectif razzia pour les hommes de Pep Guardiola, une semaine après leur sacre en championnat. Pour réaliser un quadruplé inédit au Royaume-Uni, le technicien espagnol alignait un onze sans Sergio Aguero, privilégiant une attaque emmenée par Riyad Mahrez, Gabriel Jesus et Raheem Sterling. Onzième de Premier League au terme la saison, Watford jouait de son côté pour s’offrir un billet pour la Ligue Europa. Pour cette deuxième finale de l’histoire du club du Hertfordshire, Javi Gracia renouvelait sa confiance à un milieu très français avec deux anciens de Ligue 1 : Abdoulaye Doucouré (ex-Rennes) et Etienne Capoue (ex-Toulouse). Héros de la demi-finale, Gerard Deulofeu était également présent dans un 4-2-3-1.

Encouragé par des milliers de supporters tout de jaune vêtus, Watford se faisait une frayeur sur un centre en retrait de Riyad Marhez qui ne parvenait finalement pas à trouver Bernardo Silva (6e), gêné par l’excellente défense de Craig Cathcart. La première grosse occasion de la finale était pour les Hornets. Auteur d’une bonne récupération, Abdoulaye Doucouré lançait un Gerard Deulofeu qui envoyait Roberto Pereyra défier Ederson. Malheureusement pour Watford, l’Argentin se heurtait au portier des Citizens, qui permettait à son équipe de ne pas se faire surprendre (11e). Acculés dans leur moitié de terrain, les jaune et noir parvenaient toutefois à aligner quelques phases de jeu intéressantes, à l’image de celle finalement avortée par Kevin Friend après un excellent travail de Troy Deeney (14e). Bien inspirés en ce début de rencontre, les coéquipiers de l’attaquant anglais pensaient obtenir un penalty, mais l’arbitre ne bronchait pas après une main de Vincent Kompany (21e). Comme souvent, la première était la bonne pour City. Trouvé après une tête de Raheem Sterling, David Silva trompait Heurelho Gomes d’une reprise décroisée du pied gauche (1-0, 26e).

Watford punit par un Manchester City sans pitié

La chance était passée pour Watford. Pour son centième match sous les couleurs de City, Gabriel Jesus pensait doubler la mise. Sollicité par Bernardo Silva, le Brésilien surprenait un Heurelho Gomes pas très académique et croyait inscrire son quatrième but de la compétition (2-0, 38e). Une réalisation finalement accordée à Raheem Sterling après re-visionnage, l’Anglais ayant catapulté le ballon au fond des filets avant qu’il ne rentre dans la cage. Privé de but, Gabriel Jesus pensait trouver pour de bon le chemin des filets, mais sa tête était entachée d’une position de hors-jeu évidente (47e). Contrairement aux apparences, le début de seconde période watfordien était bon. Mais comme en première mi-temps, City punissait son adversaire du jour.

Lancé au terme d’une contre-attaque amenée par Gabriel Jesus, Kevin De Bruyne, entré un peu plus tôt, éliminait le portier des Hornets d’un subtil crochet pied droit avant de prolonger le cuir dans la cage (3-0, 62e). Les rôles s’inversaient quelques minutes plus tard. Frustré de s’être littéralement fait voler un but, Gabriel Jesus, servi par son coéquipier belge, ne se faisait pas prier pour alourdir le score et enfoncer un peu plus Watford (4-0, 68e). L’addition était salée pour les Frelons, qui luttaient contre bien plus fort qu’eux. La finale tournait même à l’humiliation lorsque Raheem Sterling voyait triple (5-0, 82e puis 6-0, 87e). La messe était dite. Première équipe à marquer six buts en finale de la Coupe d’Angleterre depuis 1903, Manchester City s’offrait un quadruplé sensationnel et remportait l’intégralité des trophées mis en jeu au Royaume-Uni. Une performance loin d’être anodine, qui permet à Wolverhampton d’obtenir son billet pour les tours préliminaires de la Ligue Europa.

Revivez le film de cette finale sur notre live commenté.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10