Angers recevait le LOSC ce vendredi en ouverture de la 24e journée de Ligue 1. Mais les Angevins n’ont pas fait le poids face aux hommes de Christophe Galtier et se sont inclinés deux à zéro. Si les joueurs de Stéphane Moulin restent désormais sur trois défaites consécutives en championnat, ils sont évidemment touchés par l’affaire touchant leur président, Saïd Chabane, mis en examen pour agressions sexuelles aggravées le 5 février dernier. C’est ce qu’a reconnu l’entraîneur du SCO d’Angers.

« J’apprécie beaucoup le comportement de toutes les composantes du club. Il faut savoir qu’on a un président qui est proche de ses joueurs et de son staff. On est proches de lui aussi, on n’est pas des machines. On a un cœur, des sentiments et on ne peut être autrement qu’affectés. Le président qui a parlé aux membres de l’effectif ? Je l’ai trouvé costaud. Ce n’est pas facile pour lui. Il l’a fait avec beaucoup de dignité. Inévitablement, c’est quelque chose qui nous touche », a concédé Stéphane Moulin dans des propos relayés par RMC Sport. Angers, actuellement 13e de Ligue 1, n’a plus goûté à la victoire depuis un déplacement à Nantes le 21 décembre dernier (2-1) et tentera de relever la tête à Nîmes, samedi prochain (15 février).