Marquée par des heurts entre supporters en avant-match, l’opposition entre l’AS Saint-Étienne et l’Olympique de Marseille fait couler beaucoup d’encre. Ce jeudi, la Préfecture de la Loire a réagi à ces incidents. Contactée par RMC Sport, Céline Platel, directrice de cabinet du préfet de la Loire, a fustigé l’attitude des supporters.

« A un moment donné, il y a une volonté d’en découdre. Il y une posture, un état psychologique de certains supporters qui viennent nuire au bon déroulement du dispositif. Il y a certaines personnes (des deux côtés) qui viennent pour se battre et non pour le match », a-t-elle dit avant de préciser que des mesures pourraient être prises en conséquence : « L’arrêté préfectoral n’a pas été respecté. Il y avait 50 personnes de plus que le nombre prévu (450 contre 400). Une main est tendue par le préfet pour accueillir des supporters extérieurs. Des conclusions seront tirées de ces événements. »