C’est la sensation de ce début de saison en Liga. À seulement 16 ans, Ansu Fati est en train de devenir la nouvelle pépite sortie par le FC Barcelone. Né en Guinée-Bissau, l’attaquant ne dispose toujours pas de la nationalité espagnole alors qu’il est arrivé à l’âge de 6 ans dans la Péninsule. Alors que la Roja souhaite à tout prix l’avoir dans ses rangs pour l’avenir et que le joueur a déjà fait part de son envie de jouer pour la sélection, sa naturalisation devrait bientôt être officialisée.

D’après le journal As, le Conseil des ministres approuvera ce vendredi l’octroi de la nationalité et du passeport espagnol à Ansu Fati afin de lui permettre de disputer le Mondial U17 au Brésil avec l’Espagne. La Fédération royale espagnole de football (RFEF) et du Conseil supérieur du sport ont accéléré les choses quant à cette demande afin de ne pas passer à côté, indique le média local. Une nouvelle qui devrait ravir le joueur et Robert Moreno, le sélectionneur de la Furia, qui avait déjà manifesté sa confiance à ce sujet.