À Barcelone, il n’y a pas que le nom de Lionel Messi en Une des journaux. Depuis plusieurs semaines, le jeune Ansu Fati a le privilège de partager la vedette avec l’icône du FC Barcelone. La raison ? Les débuts très remarqués de cette pépite âgée d’à peine 16 ans. À l’heure où la direction catalane est vivement critiquée pour avoir délaissé la traditionnelle politique blaugrana visant à promouvoir les talents internes, le cas Ansu Fati apporte un bon vent de fraîcheur.

Véritable révélation du début de saison en Liga avec deux buts et une passe décisive lors des trois premières journées de Liga, le jeune Culé est d’ailleurs au cœur de plusieurs batailles. L’Espagne, le Portugal et la Guinée-Bissau se battent pour assurer l’avenir international du joueur. À Barcelone, c’est l’avenir à moyen terme qui est dans les tuyaux. En juillet dernier, le Barça avait prolongé Ansu Fati jusqu’en 2022, avec une clause libératoire fixée à 100 M€. De quoi s’éviter le risque d’un départ anticipé chez un rival. Mais aujourd’hui, on apprend que ce n’est pas suffisant pour les Blaugranas.

Un salaire évolutif très intéressant

Une nouvelle prolongation serait bien engagée d’après le Club de la Mitjanit, une émission de Catalunya Ràdio. En effet, une prolongation de cinq ans serait quasiment bouclée. Un nouveau bail assorti d’une prime de signature de 700 000€ ! Et ce n’est pas tout. Le salaire de l’ailier dépendra de sa situation au club. En clair, s’il reste avec l’équipe B, Ansu Fati recevra 300 000 euros par an lors de sa première saison. Mais s’il parvient à faire son trou en équipe première, ses émoluments grimperont à 1 M€ par saison.

Un montant conséquent pour un joueur de son âge. Et ce n’est pas fini puisque ce salaire augmenterait de 250 000 euros par an au cours des trois premières années avec le groupe pro. Pour le convaincre de prolonger, les dirigeants catalans ont également envisagé de prolonger de trois ans le frère du joueur, Braima Fati, prêté cette saison au CD Calahorra (troisième division espagnole), dont le contrat se terminait en juin prochain. Vous l’aurez compris : le Barça tient vraiment à Ansu Fati.