La 20e journée de Bundesliga mettait aux prises deux équipes du Top 4. Leader avant le succès du Bayern sur la pelouse de Mayence (1-3), le RB Leipzig accueillait une équipe du Borussia Monchengladbach quatrième, à la Red Bull Arena. Un match qui comptait un contingent de cinq Français au coup d’envoi. Dayot Upamecano, Nordi Mukiele et Christopher Nkunku affrontaient le duo Marcus Thuram-Alassane Pléa. Défait à Francfort la semaine passée, le RB Leipzig débutait bien mal ce choc, puisque c’est Alassane Pléa qui à la 24e minute était à la conclusion d’un joli mouvement à trois entre Marcus Thuram, Jonas Hofman et Oscar Wendt (0-1, 24e). Dix minutes plus tard, Gladbach profitait d’une défense de Leipzig trop basse pour doubler la mise. Florian Neuhaus glissait le ballon à Jonas Hofmann, qui au point de penalty n’avait aucun mal à ajuster Gulacsi (0-2, 35e). À la pause, Forsberg et Mukiele laissaient leurs places à Poulsen et Schick.

Le déclic était immédiat pour les Taureaux Rouges. Patrick Schick profitait d’une mauvaise prise de balle de Yann Sommer pour réduire la marque en renard (1-2, 50e). Buteur, Alassane Pléa se mettait ensuite en évidence d’une autre manière. Surpris d’avoir été sanctionné d’une faute, il exprimait son mécontentement et recevait un carton jaune. Des insultes fusaient et le deuxième jaune sortait de la poche de l’arbitre quelques instants plus tard (61e). En supériorité numérique, Leipzig poussait et la recrue Dani Olmo faisait ses premiers pas sous la tunique du RB (70e). Et après vingt minutes d’assauts sur le but de Sommer, c’est Christopher Nkunku qui offrait un nul inespéré à Leipzig d’une frappe sublime, dans les derniers instants (2-2, 89e). A l’issue de la 20e journée, le classement reste très serré en Allemagne : Bayern (1er, 42 points), RB Leipzig (2e, 41 points), Dortmund (3e, 39 points) et Monchengladbach (4e, 39 points).