La belle histoire entre Chelsea et Thibaut Courtois, où il a évolué de 2011 à 2018 (il a été prêté pendant 3 ans sur cette période à l’Atlético de Madrid), s’est mal terminée l’été dernier. Le gardien belge était entré en conflit avec sa direction pour forcer son départ au Real Madrid, allant même jusqu’à sécher plusieurs séances d’entraînements en août, avant que les dirigeants des Blues ne cèdent et acceptent de le laisser partir en Espagne pour un montant d’environ 35 M€.

Courtois a récemment déclaré que Marina Granovskaia, la directrice générale de Chelsea, n’avait pas tenu sa parole, elle qui aurait promis en mars au portier belge de le laisser partir à Madrid s’il le désirait, avant de se rétracter suite à la Coupe du monde 2018. The Telegraph annonce aujourd’hui que les Blues contestent ces faits, indiquant qu’ils auraient accepté en mars que Courtois parte à la condition qu’ils lui trouvent un remplaçant, qu’ils n’ont pas réussi à dénicher, lui déclarant alors à l’été qu’ils préféreraient le prolonger. Courtois a alors commencé à faire grève, et après son départ Chelsea a fait venir en urgence le gardien de Bilbao, Kepa Arrizabalaga, pour un montant record de 80 M€, devenant alors le portier le plus cher de l’histoire du football.