Pour le moment, nul ne sait exactement quels seront les plans de Médiapro avec les droits de la L1 et de la L2 qu’il vient d’acquérir pour une somme encore jamais vue jusque là en France. Si le patron du groupe espagnol a indiqué qu’il allait lancer une chaine dédiée 100 % foot en France à l’horizon 2020 et qu’il prévoyait de réclamer 25 € pour celle-ci à ses futurs abonnés, personne ne sait si un accord sera trouvé avec les chaînes de TV historiques (Canal+, BeIN Sports) et les FAI (Bouygues Telecom, SFR et Orange) afin de sous-licencier les droits TV de la L1. La tendance n’était clairement pas à l’ouverture ces dernières semaines.

Une chose est sure, Jaume Roures, qui veut faire de la Ligue 1 un produit d’exception, n’est pas un grand fan de la chaine cryptée et de ses méthodes. Lors d’une enquête publiée par les Échos sur le groupe catalan, le boss de Mediapro a égratigné sévèrement Canal + dont Roures ne compte visiblement pas s’inspirer. « Nous pouvons faire grossir le bassin d’abonnés. Il y a du potentiel avec une meilleure organisation. Les clubs et les chaînes ne travaillent pas assez ensemble. En Espagne, nous discutons beaucoup sur l’accès des caméras aux vestiaires, les interviews des joueurs, les horaires des matchs, etc. Quand on met des centaines de millions d’euros dans le foot, on peut espérer améliorer les choses », explique-t-il avant d’en remettre une seconde couche. « Or, la culture de Canal + qui a la mainmise sur le foot, n’est pas vraiment de discuter. Il est assez rare qu’ils se remettent en cause. » Canal + devrait apprécier…