Éliminée de l’Euro, l’Espagne va probablement connaître un changement de sélectionneur. Si Vincente Del Bosque a dit qu’il parlerait d’abord avec le président de sa fédération avant de prendre sa décision, des coaches n’hésitent pas à candidater. C’est par exemple le cas de Luis Fernandez. Sur RMC, l’ancien sélectionneur de la Guinée estime avoir les compétences pour diriger la Roja.

« Il n’y a pas de contacts mais si demain j’ai une opportunité, que je suis sur une short-list et qu’on me demande de venir discuter… Aujourd’hui pour être sélectionneur, il faut un plan de travail, un projet de jeu. J’ai la particularité d’avoir déjà travaillé en Espagne (à Bilbao, à l’Espanyol et au Betis Séville, Ndlr), je suis né là-bas (Tarifa en Andalousie, Ndlr). Je pense que le futur entraîneur devra être Espagnol (...) Je suis sur un gros coup. Une autre équipe s’est présentée mais je ne peux pas en parler. »