Longtemps dans le viseur de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, Galatasaray et le Paris Saint-Germain avaient finalement eu gain de cause auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Une décision qui n’est pas restée sans conséquences.

Le Times révèle qu’un des enquêteurs de l’UEFA assignés au respect du fair-play financier, le Grec Petros Mavroidis, a démissionné de ses fonctions. La raison ? Ce dernier ne serait pas satisfait de la « clémence » accordée par l’UEFA aux deux clubs cités ci-dessus.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10