Le Stade Malherbe de Caen accueillait Angers, à l’occasion de la 32e journée de Ligue 1 (victoire 1-0 du SCO). Avant cette rencontre disputée samedi dernier, le président de Guingamp, Bertrand Desplat, à la lutte avec Caen pour le maintien, avait appelé la LFP, afin de la prévenir qu’il pourrait y avoir eu un arrangement entre Caen et Angers, afin que les Angevins laissent les Normands remporter le match.

« Ces jeux de coulisse, dont il se passerait volontiers, pour se focaliser sur les moyens à mettre en œuvre et continuer de se battre pour son maintien en Ligue 1 Conforama dans cette fin de saison », a depuis répondu le club normand. La Ligue de Football Professionnel s’est à son tour exprimée.

Le communiqué de la LFP :

« Concernant la rencontre SM Caen - Angers SCO, la LFP tient à apporter les précisions suivantes :

- Le Directeur Général de la LFP a été saisi par téléphone le samedi 13 avril 2019 après-midi par le Président de l’EA Guingamp, qui a ensuite confirmé ses propos le jour même par mail.

- Le Directeur Général de la LFP a appliqué la procédure selon laquelle les acteurs du jeu et les officiels sont prévenus des doutes sur l’intégrité de la rencontre. Sauf instruction contraire d’une autorité judiciaire, ne pas le faire aurait exposé la LFP à des sanctions pénales.

- Dans le cadre de cette procédure, la Commission de Discipline a été automatiquement saisie et a ouvert une instruction depuis hier ».