Après chaque fin de mercato estival, la Gazzetta dello Sport sort traditionnellement son enquête sur les salaires de Serie A. Cette année ne déroge pas à la règle et le célèbre journal au papier rose annonce une forte hausse des salaires en Italie. Et le coupable est tout trouvé puisque la Juventus pèse à elle seule plus de 20 % de la masse salariale totale des 20 clubs de Serie A. Si la présence de Cristiano Ronaldo à Turin peut expliquer ce chiffre, c’est aussi la politique de recrutement des joueurs en fin de contrat qui fait grimper la note.

Selon le quotidien sportif italien, Aaron Ramsey (7 M€ par an de salaire) et surtout Adrien Rabiot sont responsables de l’inflation des salaires au sein du club de la Vieille dame. L’ancien milieu de terrain du PSG, qui n’a disputé que 28 minutes depuis le début de la saison, touche donc un salaire annuel de 7 M€ (+ 2 M€ de bonus), ce qui le place au cinquième rang des joueurs les mieux payés d’Italie. Pour se rendre compte du salaire hors norme touché par le numéro 25 turinois, il suffit de le comparer avec deux autres illustres joueurs français évoluant en Italie, à savoir Franck Ribéry et Blaise Matuidi. L’ancien joueur du Bayern émarge à 4 M€ par an à la Fiorentina tandis que le champion du monde 2018 touche 3,5 M€ par an, soit seulement la moitié du salaire annuel d’Adrien Rabiot...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10