La semaine passée, Marcelo Bielsa a reconnu avoir envoyé un de ses adjoints superviser discrètement l’entraînement d’un futur adversaire : Derby County. « Je suis le seul responsable pour cela. Je n’ai pas demandé la permission de Leeds pour le faire. Sans essayer de trouver une quelconque forme de justification, j’utilise cette pratique depuis les qualifications de la Coupe du monde 2002 avec l’Argentine », avait indiqué El Loco. C’est ainsi qu’est né le Spygate outre-Manche. Dans la foulée la fédération anglaise de football (FA) et la Ligue anglaise (EFL) ont ouvert des enquêtes visant l’entraîneur natif de Rosario. Ce mercredi, Marcelo Bielsa a convoqué les journalistes pour une conférence de presse inopinée et a fini par faire son mea culpa en détaillant un PowerPoint, alors que certains craignaient qu’il démissionne de son poste.

« Si vous me le permettez, je voudrais faire un résumé de ce qu’il s’est passé. Il s’agissait de regarder, d’un endroit public, une activité réalisée dans un endroit privée, sans accord, avec le but de gagner un avantage sportif. J’ai déjà dit que j’étais le seul responsable de cette sitruation. Le club n’est pas responsable ni mon staff. La personne qui a fait cela a suivi mes ordres et je suis le seul responsable. Beaucoup de gens ont une opinion sur mon coportement. Beaucoup l’expriment, condamnent mon comportement, disant que ce n’est pas éthique, que c’est immoral. Que cela violait le fair-play. Que c’était de la tricherie. Ce club a pensé que j’étais obligé de présenter mes excuses publiquement à Derby County. Et on m’a publiquement dit que mon comportement ne respectait pas les principes de l’intégrité, bases de ce club. Beaucoup d’entraîneurs, d’anciens et actuels footballeurs pensait que mon comportement était tout à fait respectueux. Le dernier point sur cette situation est que la Ligue, après une plainte de Derby County, a décidé d’ouvrir une enquête sur mon comportement. Ils vont donc évaluer si je me suis mal comporté et si cela a affecté le prestige du club ou du championnat. Autre point dont je voudrais parler, je vais rendre laz tache plus facile pour l’enquête. Je vais donner toutes les informations dont ils ont besoin et j’assumerai le fait que mon comportement est jugé d’une manière extrême. En quelques mots, je peux vous dire que nous avons observé tous les adversaires que nous avons joués, regardé toutes les séances d’entraînement. Mon but est de rendre l’investigation plus simple et je ne pense pas que les choses seront pires que ce qu’ils cherchent suite à ce que je viens de vous dire. En disant cela, j’assume les possibles sanctions. » Une autre conférence de presse de Marcelo Bielsa se tiendra demain, avant la rencontre prévue samedi 16 heures à Stoke.