Renato Sanches (22 ans) est en train de confirmer cette saison les grands espoirs placés en lui après un Euro 2016, remporté avec le Portugal, de très grandes qualités. L’ancien joueur de Benfica a en effet disputé 28 matches toutes compétitions confondues avec le LOSC cette saison (dont 17 en Ligue 1 avec celui contre le Toulouse FC ce samedi) et est un titulaire régulier et indiscutable du onze de Christophe Galtier. S’il a rejoint le nord de la France le 23 août 2019 en provenance du Bayern Munich, l’international lusitanien était tout proche de porter le maillot du PSG un an auparavant, à l’été 2018.

« J’avais parlé avec Antero (Henrique, l’ex- directeur sportif). Il s’était entretenu avec mon agent, Jorge (Mendes). On avait eu un bon échange. Tout était prêt. Je me souviens que j’étais au restaurant quand mon agent m’a appelé. Il me dit : ’Demain tu t’envoles pour Paris.’ Je dis OK, je rentre à la maison et je fais mes valises. Le lendemain, à l’entraînement, mon entraîneur (Niko Kovac) me dit : ’tu ne pars pas !’ Je suis resté. Et je n’ai pas joué. Le match d’après, il m’a offert cinq minutes. Ce n’était pas assez. Je perdais ma place en équipe nationale, je perdais certaines de mes qualités. Mes partenaires me demandaient pourquoi je ne jouais pas. J’étais pourtant bon à l’entraînement. L’un des meilleurs. Dans une interview, le défenseur Niklas Süle avait dit : ’Renato est toujours le meilleur à l’entraînement.’ Et c’était encore la même chose l’été dernier... », a confié Renato Sanches au cours d’un entretien accordé à L’Equipe. Le Portugais est lié aux champions de France 2011 jusqu’en juin 2023.