L’affaire Bielsa-LOSC est encore loin de connaître son dénouement. En attendant de savoir laquelle des deux parties obtiendra gain de cause - Bielsa réclame 18,6 M€ de salaires au club nordiste -, le tacticien argentin réclame 6M€ de provisions, soit une avance sur le jugement définitif. La décision du prud’hommes sera dévoilée ce mardi.

Comme le rapporte L’Equipe, l’ancien entraîneur des Dogues s’appuie sur une certaine « clause parachute » stipulée dans son contrat pour justifier sa requête. Du côté des dirigeants lillois, ces derniers nient toutes existences d’une quelconque clause. A suivre.