Vendredi dernier, alors qu’il était mené 2 buts à 1, le Stade Rennais a profité des longs arrêts de jeu accordés par l’arbitre pour l’emporter sur le fil face au FC Nantes (3-2). Deux buts inscrits durant le temps additionnel qui ne passent toujours pas du côté des Canaris et de leur président Waldemar Kita. Selon 20 Minutes, le patron du FCN a d’ailleurs envoyé un courrier aux instances ainsi qu’au patron de l’arbitrage français, Pascal Garibian, pour demander des explications, notamment sur l’usage de la VAR. Le média a d’ailleurs publié des extraits de la lettre.

Ainsi, Kita désire « obtenir désormais des éclaircissements sur les deuxième et troisième buts du Stade Rennais. D’une part sur la position de Mbaye Niang, gênant forcément notre gardien Alban Lafont puisque sur sa ligne de vision, et d’autre part, sur la position de Raphinha sur le troisième but. Dans ces deux situations, l’utilisation du VAR aurait dû empêcher toute polémique alors même que c’est malheureusement le contraire qui s’est produit. Comment expliquer que l’arbitre en charge du VAR n’ait pas demandé à l’arbitre central de venir par lui-même analyser la position plus que litigieuse de Niang ? Comment faire confiance à un révélateur de hors-jeu qui chaque semaine démontre ses limites et se trouve au centre de polémiques alors que même que l’arbitre assistant avait levé son drapeau ! » . Ambiance.