Il y a de l’eau dans le gaz entre Claudio Ranieri et le FC Nantes. Déjà en froid avec le président Kita, le Transalpin a brillé par son absence vendredi dernier alors que les Canaris avaient organisé une fête pour les 75 ans du club, préférant se rendre en Angleterre. Un fait qui n’a pas spécialement plu aux dirigeants du FCN. Invité à se justifier, Ranieri a fourni une explication pour le moins surprenante, dans des propos relayés par 20 Minutes Nantes.

« J’ai eu un problème de plomberie dans mon appartement, un dégât des eaux », a-t-il expliqué, même si le média local précise que l’Italien n’a pas justifié le fait qu’une partie de son staff l’ait rejoint en Angleterre le samedi matin. Mais ce n’est pas tout. Avant de se rendre en Perfide Albion, Ranieri a confié qu’il avait tout de même tenté de se rendre aux 75 ans des Canaris, mais qu’il a finalement dû y renoncer... à cause des embouteillages ! « J’y allais, mais mon chauffeur s’est trompé de route. Nous sommes arrivés par l’autre côté et il y avait tellement de voitures que j’ai dit à mon chauffeur d’aller à l’aéroport pour aller à Londres ! J’ai avisé le président quand je suis arrivé au Pavillon pour lui dire que j’étais bloqué, il m’a dit qu’il n’y avait pas de problèmes. » Pas sûr toutefois que cela suffise à calmer les critiques.