Les 120 millions d’euros dépensés à l’intersaison pour s’attacher les services d’Alex Iwobi, Moise Kean, Jean-Philippe Gbamin, André Gomes, Fabian Delph et Djibril Sidibé n’auront pas suffi. Dix-huitième et premier relégable après sa débâcle de mercredi soir, dans le derby de la Mersey (5-2 pour Liverpool), Everton a décidé de limoger Marco Silva. Le manager portugais de 42 ans était arrivé à l’été 2018 pour succéder à Sam Allardyce. Initialement sous contrat jusqu’en 2021, le natif de Lisbonne part sur un bilan de 25 victoires, 25 défaites et 11 nuls en 61 matches dirigés. Coach des Toffees de 2002 à 2013, l’Ecossais David Moyes est pressenti pour prendre la suite.

Sous le management de Marco Silva, coach éphémère du Sporting CP, de l’Olympiakos, de Hull City ou de Watford, Everton a bouclé l’exercice 2018/19 à la 8e place et manqué le bus pour la Ligue Europa. Cette saison, les Toffees avaient accroché le peloton de tête après quatre journées, avant de s’effondrer. Les 9 défaites concédées en 15 matches de Premier League auront eu raison du staff en place. Après Javi Gracia (Watford), Mauricio Pochettino (Tottenham), Unai Emery (Arsenal) et Quique Sanches Flores (Watford), Marco Silva devient le cinquième manager remercié cette saison, en Premier League. Les Toffees ont annoncé via un communiqué officiel que Duncan Ferguson assurerait l’intérim jusqu’à l’arrivée d’un nouveau manager.