Le 19 février dernier, l’OL avait concédé le match nul (0-0) à domicile en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Mais le score aurait pu être tout autre. Martin Terrier s’était signalé en envoyant un missile détourné de justesse par ter Stegen. Un tir dont on a beaucoup parlé à l’attaquant lyonnais comme il l’a expliqué à Eurosport. « Pendant quinze jours ou trois semaines, on ne m’a parlé que de ça ! Aujourd’hui encore, je regarde le ralenti ! C’est l’un des meilleurs gardiens du monde… Sans manquer de respect à qui que ce soit, avec n’importe quel autre gardien, je pense que ça fait ficelle (sic). C’est un arrêt extraordinaire ».

Trois semaines après, on pensait que l’ancien joueur du LOSC allait débuter au Camp Nou. Ça n’a pas été le cas. Martin Terrier a même suivi le match depuis les tribunes. Un petit coup dur pour lui. « Bon, j’ai eu la chance de m’y échauffer, j’espère que ce n’est que partie remise. C’est particulier mais c’est également une expérience. Je dois m’en servir. Je suis un jeune joueur, je découvre le monde des grands clubs et la Ligue des Champions. Forcément, il y avait beaucoup de déception quand j’ai appris que j’allais être en tribune à Barcelone mais c’est comme ça, c’est le coach qui décide. Ce sont des choix et il l’assume ».

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10