Lors de son passage au Paris SG (2012-2013), Carlo Ancelotti a notamment lancé Marco Verratti, recruté en Serie B à Pescara, dans le grand bain. Dans les colonnes de France Football, le technicien italien de Naples a évoqué le cas du milieu de terrain de poche, souvent critiqué de l’autre côté des Alpes, n’hésitant pas à prendre clairement sa défense. « Pour moi, le débat sur sa valeur n’existe pas. C’est un très grand talent, aucun doute. Mais tout seul, Marco ne peut rien faire ! En ce moment, l’Italie n’a pas le niveau pour offrir les bonnes conditions à son talent. Je ne parle pas seulement de mettre en place une bonne organisation autour de lui, mais également des joueurs avec la qualité nécessaire pour profiter du savoir-faire de Marco », a-t-il confié avant de poursuivre.

« À Paris, quand il domine au milieu, c’est parce qu’autour de lui il a des partenaires qui comprennent ce football et jouent cette partition. En Italie, c’est moins le cas. Du coup, l’impression se retourne un peu contre lui car tout le monde a la sensation qu’il joue à contretemps alors que c’est plutôt le contraire. Selon moi, Verratti est l’un des meilleurs milieux au monde qui aurait sa place dans n’importe quelle équipe. Surtout, il a de la personnalité. Il ne se cache jamais, prend ses responsabilités. C’est la marque des joueurs supérieurs. Il a du tempérament. Parfois même un peu trop ! (Rire.) Mais, là aussi, je trouve qu’il progresse », a-t-il conclu. Il Gufetto appréciera.