N’entrant pas dans les plans de Brendan Rodgers et de Leicester City, Rachid Ghezzal a été invité à trouver un point de chute ailleurs. Après de longues semaines d’attente, l’Algérien a rejoint la Fiorentina sous la forme d’un prêt avec option d’achat lors du dernier jour du mercato. Présenté ce jeudi, l’ancien joueur de l’OL est revenu sur son arrivée à Florence. « Quand j’ai signé à Leicester, ce n’était pas forcément pour remplacer Riyad Mahrez. L’ancien coach (Claude Puel) m’avait fait venir car il me connaissait. Ensuite, ça ne s’est pas très bien passé pour l’ancien coach, donc pour moi aussi ça a été une année difficile à Leicester. Quand j’ai eu l’opportunité de rejoindre la Fiorentina, avec ce projet de reconstruire une équipe solide, dans un club aussi mythique avec une grande histoire, ça a été une opportunité à saisir obligatoirement pour moi j’ai envie de dire ».

Une opportunité qu’il a saisi le dernier jour du mercato. « C’est vrai que j’ai signé à la toute fin du mercato. Donc ça a été une journée assez stressante pour moi et je pense pour tout le monde au club. Mon agent m’a fait part de l’intérêt de la Fiorentina qui cherchait un joueur de mon profil à mon poste. J’étais dans l’attente que les deux clubs se mettent d’accord. Donc j’avais déjà commencé à faire le voyage ici à Florence afin d’anticiper la visite médicale. Une fois que les deux clubs étaient d’accord, ça a été un soulagement pour moi ». À lui de jouer à présent !