Légende du Paris Saint-Germain (1993-98) et du football brésilien, Rai suit forcément d’un œil attentif les résultats du nouveau PSG version qatari et garni de stars brésiliennes. L’ex-milieu offensif, âgé aujourd’hui de 52 ans et membre du conseil d’administration du Sao Paolo FC, n’a pas loupé l’image gênante du match entre le club de la capitale et l’Olympique Lyonnais (2-0 PSG) dimanche dernier. Devant des millions de téléspectateurs, Neymar et Edinson Cavani s’étaient jeté des regards froids avant un penalty du PSG - tiré par l’attaquant uruguayen malgré la pression de la star brésilienne qui voulait prendre ses responsabilités.

« C’est un peu gênant. Mais ce sont des choses qui arrivent. L’important, ce sera aussi la position du staff technique, à commencer par celle du coach (Unai Emery). C’est lui qui doit établir une hiérarchie. Je me souviens d’un de mes premiers matches avec Paris, Kombouaré voulait que je frappe un coup franc et il s’était un peu chauffé avec Ginola. Mais on avait vite réglé le problème... », a lâché Rai au journal L’Équipe.