Interrogé ce jeudi suite aux récentes déclarations d’Hatem Ben Arfa, le coach du Stade Rennais a déploré les paroles de son joueur. Pour l’équilibre de son groupe. « Il est libre de penser ce qu’il veut, même si je remarque qu’à plusieurs reprises il a dit tout le contraire ces dernières semaines. Mais bon, ce sont des propos qui peuvent diviser un vestiaire et ne sont pas sans conséquence. Parce qu’ils ne sont pas partagés par les joueurs. Et moi je suis là pour défendre l’équilibre collectif et l’unité collective. C’est ça le plus important. Donc je regrette que cela mette à mal l’unité collective ».

Avant de regretter amèrement l’absence de réaction de la direction rennaise après la sortie médiatique fracassante de l’ancien Parisien. « En tout cas, cela m’interpelle. Cela m’interpelle parce qu’encore une fois cela met l’unité collective à mal et c’est quelque chose que je mets au-dessus de tout. Donc cela m’interpelle et je m’interroge ». De là à s’interroger sur son avenir sur le banc de Rennes, où il est sous contrat jusqu’en juin 2020 ? Il n’y a qu’un pas. « Il faudra discuter. Pour mener à bien un projet il faut être sûr de pouvoir le porter de manière efficace. Donc il faudra discuter », a conclu froidement Julien Stéphan en conférence de presse.