La FIFA, via un communiqué officiel, a annoncé des sanctions à l’encontre de plusieurs clubs ne respectant pas les règles en vigueur en matière de propriété par des tiers (TPO, third-party ownership), pratique interdite par l’instance dirigeante du football mondial depuis le 1er mai 2015. Ainsi, le FC Séville, double vainqueur de l’Europa League, a été réprimandé et condamné à verser 50 362€.

Santos, dans le viseur depuis le transfert à rebondissements de Neymar vers le FC Barcelone, s’est lui vu infliger une amende de 68 700€ après avoir été notifié par la FIFA. Saint-Trond, en Belgique (environ 55 000€ d’amende), et Twente, aux Pays-Bas (environ 170 000€ d’amende), ont eux aussi été repris par la patrouille. Qu’on se le dise, la FIFA veille au grain, même si, pour l’heure, elle ne frappe que le portefeuille des clubs hors-la-loi.