Il est l’une des pépites annoncées et attendues du football européen depuis la signature de son premier contrat professionnel à l’âge de 16 ans. Il est question ici de Youri Tielemans, milieu de terrain belge formé à Anderlecht. Les joueurs de Football Manager ou de FIFA le savent, sa progression est programmée pour être fulgurante. Dans les faits malheureusement, tout n’est pas si rose pour l’international Espoirs belge (convoqué avec les A pour la première fois en juin 2015), âgé désormais de 18 ans. Sa situation récente chez les Mauves interpelle.

Après une saison 2014-2015 pleine (34 titularisations en Jupiler League), Tielemans traverse la première passe délicate de sa jeune carrière. Devenu un titulaire régulier, il a récemment perdu sa place, la faute à une première partie de saison ratée. Moins tranchant, en difficulté dès que le pressing adverse s’intensifie, il n’a pas pu mettre en avant son atout principal : sa qualité de passes. Sorti de l’équipe par son entraîneur Besnik Hasi depuis un mois (avec seulement 2 entrées en jeu), il avait retrouvé le onze de départ le week-end dernier mais a été sorti au bout d’une heure de jeu, récoltant ce commentaire cynique de son coach à l’issue de la rencontre : « Il y en a qui se plaignent qu’ils ne jouent pas. Mais quand ils reçoivent leur chance, ils doivent la saisir. Je n’ai pas vu cela ».

Un prix d’achat en chute libre

Résultat, l’avenir de Youri Tielemans est en suspens à Anderlecht. Hier, La Dernière Heure titrait carrément : « Tielemans en a marre d’être la tête de Turc : il va partir ! » Pourtant, le 14 janvier dernier, il recevait, pour la deuxième année consécutive, le titre de meilleur espoir de la Jupiler League. Enfant chéri du club, Tielemans s’annonçait comme l’une des meilleures ventes à venir de l’histoire des Mauves, voire de tous clubs confondus (le record est détenu par le transfert de Fellaini du Standard de Liège à Everton pour 20 M€). Des rumeurs faisaient même état de propositions avoisinant les 40 M€ l’été. C’est aujourd’hui bien loin de ce tarif que pourrait se négocier le départ de Tielemans l’été prochain.

La cote du milieu de terrain reste pourtant très élevée, au regard du CV des clubs intéressés. Aujourd’hui encore, Marca parle de l’intérêt du Real Madrid, qui en ferait l’alternative numéro 1 en cas d’échec de la piste Pogba. Le PSG serait aussi sur les rangs, tout comme Liverpool, Chelsea, Manchester United ou encore le Borussia Dortmund. Plus que ses performances, en baisse, c’est l’âge de Tielemans et sa marge de progression qui suscite la curiosité de tels cadors. Peut-être surprotégé à une époque par Anderlecht, avec qui il est sous contrat jusqu’en juin 2020, le jeune Belge se dirige plus que jamais vers un nouveau challenge.