Il avait prévenu - via son avocat - et il a mis ses menaces à exécution. Antoine Griezmann était attendu à l’entraînement ce dimanche soir. L’Atlético de Madrid l’avait ainsi confirmé dans ce communiqué incendiaire vis-à-vis du FC Barcelone et de l’attaquant champion du monde. Seulement, le désormais ancien numéro 7 de l’Atlético (son numéro a été attribué à João Félix) ne s’est pas présenté aux côtés de ses coéquipiers.

Les différents médias présents sur place, comme AS, n’ont ainsi pas aperçu le Français, attendu au centre d’entraînement colchonero à 20h30. Son avocat avait prétexté que cette situation le mettrait dans l’embarras, lui qui a déjà fait ses adieux au public et à ses coéquipiers. L’Atlético de Madrid, déjà agacé par les discussions entre leur joueur et le Barça, devrait sévir selon AS.

Griezmann va être mis à l’amende

Une sanction financière qui pourrait se traduire par une amende représentant jusqu’à 4% de son salaire, ou alors une amende située entre 3000 et 5000 euros par jour d’entraînement manqué. Des sommes symboliques compte tenu du salaire monumental du joueur colchonero, mais qui ajoutent encore de l’huile sur le feu et détériorent encore plus la relation entre le natif de Mâcon et le club de la capitale espagnole. Les deux parties se livrent un vrai bras de fer depuis quelques jours.

« Agüero est parti de l’Atlético par la petite porte. Griezmann part par la porte d’à côté de celle d’Agüero », ironisait le président rojiblanco Enrique Cerezo plus tôt dans la journée. Nul doute qu’Antoine Griezmann attend avec impatience que le FC Barcelone lève sa clause libératoire de 120 millions d’euros pour qu’il puisse enfin se tourner vers l’avenir. Selon les médias espagnoles, l’officialisation de son arrivée en Catalogne et sa présentation devraient avoir lieu cette semaine...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10