Il y a quelques semaines, Luka Modric arborait un large sourire au moment de recevoir son trophée FIFA The Best. Une distinction qui le couronnait joueur de l’année devant les Lionel Messi et Cristiano Ronaldo notamment. Si cette récompense a fait polémique, notamment parce qu’un champion du monde français n’a pas été sacré, le joueur du Real Madrid ne l’a pas volé. Sa saison dernière fut étincelante aussi bien en club qu’avec la sélection croate, avec en point d’orgue une nouvelle victoire en Ligue des champions et une finale de Coupe du Monde.

Indispensable au Real et en Croatie par sa clairvoyance dans l’entrejeu, son aisance technique et sa vision du jeu, Modric semble marquer le pas depuis quelques semaines. Depuis son transfert avorté à l’Inter Milan cet été, ses démêlées avec le fisc en Espagne puis la justice en Croatie pour une affaire de corruption, le métronome croate a clairement perdu sa flamboyance sur le pré. Des prestations moyennes qui interpellent à quelques semaines de la nomination du Ballon d’Or, qui lui tend les bras.

Luka Modric traverse une zone de turbulences

Très régulier dans la performance avec la Casa Bianca sous Zinedine Zidane, le natif de Zadar ne possède plus la même influence au sein de l’échiquier façonné par Julen Lopetegui. En sélection, l’intéressé peine à retrouver son lustre d’antan, et cela commence à faire grincer quelques dents au pays. Transparent lors du naufrage croate face à l’Espagne (6-0), Modric se savait attendu au tournant à domicile face à l’Angleterre vendredi soir pour le remake de la demi-finale du dernier Mondial.

Le 11 juillet dernier, l’ancien joueur de Tottenham avait illuminé la rencontre de toute sa classe et fait vivre un calvaire à Jordan Henderson. En Angleterre, certains observateurs prédisaient même plusieurs années de cauchemars au milieu britannique. Mais vendredi soir à Rijeka, c’est bien le joueur de Liverpool qui a tiré son épingle du jeu en neutralisant le prodige croate. Celui qui hissait vers les sommets ses équipes respectives marque clairement le pas ces derniers temps. Suffisant pour tirer la sonnette d’alarme et remettre en cause le talent du principal protagoniste ? Luka Modric a bien mérité qu’on lui laisse le bénéfice du doute pour l’instant...