Lorsque Paco Alcacer a pris la décision de filer en Allemagne l’été dernier, certains étaient septiques. L’attaquant ibérique était certes en manque de temps de jeu à Barcelone, mais la décision de partir dans un nouveau pays pouvait sembler risquée. Pourtant, le pari du joueur formé à Valence s’est avéré payant : 18 buts en 26 apparitions en championnat, pour seulement 11 titularisations, et un ratio monstrueux : un but toutes les 67 minutes en Bundesliga ! Certains d’entre eux ô combien décisifs qui plus est, comme ce doublé face à Wolfsbourg en mars qui a permis aux troupes de Lucien Favre d’y croire jusqu’au bout pour le titre. Autant dire que les dirigeants du club de la Ruhr n’ont pas hésité longtemps et ont très rapidement levé l’option d’achat de l’international espagnol, qui ne s’élevait qu’à 21 millions d’euros.

Véritable renard dans la surface, bon dans le jeu aérien malgré un physique pas forcément impressionnant, capable de décrocher pour participer au jeu et s’adapter à tous les systèmes et toutes les configurations, Alcacer est clairement l’un des attaquants les plus complets du Vieux Continent. On revoit le Paquito de Valence, encore plus à l’aise dans une équipe encore plus portée vers l’offensive, et avec plus d’expérience et de vice dans les derniers mètres adverses. Cette nouvelle saison a d’ailleurs encore démarré sur les chapeaux de roues pour lui, confirmant qu’il n’était pas en surrégime lors de l’exercice précédent.

Le nouveau numéro 1 de la Roja devant ?

La saison 2019/2020 a à peine commencé qu’il affiche déjà 9 buts au compteur, le tout en seulement 7 apparitions ! 4 réalisations en 3 matchs de Bundesliga, 3 buts en 2 matchs avec la Roja (n’ayant joué qu’une petite demi-heure dimanche), un but en Supercoupe d’Allemagne et un but en Coupe d’Allemagne ! Mieux, il s’est définitivement emparé du rôle d’attaquant de pointe titulaire à Dortmund, un poste qu’il partageait souvent avec Mario Götze la saison dernière. En Espagne, la place d’attaquant de pointe semble réservée à Alvaro Morata, alors qu’un autre attaquant, Rodrigo Moreno, est utilisé en tant qu’ailier droit mais vient souvent dans l’axe. Mais lors de cette trêve internationale, Alcacer a clairement posé sa candidature pour la place du joueur de l’Atlético, actuellement blessé...

Les statistiques du natif de Torrent sont d’ailleurs impressionnantes avec la sélection du pays voisin. 12 buts en 17 matchs, et un but marqué toutes les 76 minutes. C’est pour l’instant le deuxième meilleur ratio de l’histoire de la sélection. Seul Isidro Lángara fait mieux, mais ça remonte déjà aux années 30... Alcacer est encore bien devant des joueurs comme David Villa ou Raul. À relativiser forcément, puisque ces derniers ont joué bien plus de matchs, et ont également brillé dans des compétitions internationales, ce qu’Alcacer n’a pas encore fait. Il a cependant montré être à l’aise seul en pointe avec des ailiers à ses côtés, ou alors avec un deuxième attaquant comme Rodrigo, lui aussi brillant en sélection. Quand on sait que l’Espagne a souvent eu du mal avec ses attaquants ces dernières années, Robert Moreno peut avoir le sourire.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10