Après sa large victoire contre le Betis, le week-end dernier (5-2), le FC Barcelone comptait bien enchaîner ce samedi après-midi sur la pelouse d’Osasuna. Et c’est un déplacement compliqué qui s’annonçait pour les Blaugrana puisque les Rojillos restaient sur une série impressionnante de 26 matchs consécutifs sans perdre à domicile (17 victoires sur leurs 18 derniers matches). Et Jagoba Arrasate comptait bien poser des problèmes aux Catalans avec quatre changements par rapport au nul concédé face à Eibar (0-0). Ainsi, Moncayola, Brasanac et Ibanez laissaient leurs places à Oier, Fran Merida et Ruben Garcia au milieu. De son côté, Ernesto Valverde faisait confiance au même onze de départ que la semaine dernière. Avec Lionel Messi, Luis Suárez et Ousmane Dembélé absents, c’est Rafinha, Antoine Griezmann et Carles Pérez qui étaient alignés sur le front de l’attaque.

Et cette rencontre partait sur les chapeaux de roues ! En effet, dès la 7e minute, Roberto Torres trouvait le chemin des filets en faveur du promu. Seul au second poteau, le milieu offensif reprenait un centre flottant de Brandon et claquait une superbe reprise de volée qui laissait pantois Marc-André ter Stegen (7e, 1-0). Et cette ouverture du score précoce déconcertait les Barcelonais qui n’arrivaient pas à mettre en place leur jeu de possession. Les champions en titre tentaient bien de réagir mais les corners obtenus étaient sans danger (22e, 24e). Sergi Roberto espérait bien obtenir un penalty après s’être écroulé dans la surface navarraise mais l’arbitre indiquait qu’il n’y avait pas faute (26e). Bien regroupés, les Gorritxoak laissaient le ballon à leur adversaire et procédaient en contre. Le Barça éprouvait les pires difficultés à contourner le bloc rouge et bleu. Après les quarante-cinq premières minutes, l’arbitre de la rencontre renvoyait les 22 acteurs au vestiaire sur ce score logique en faveur du promu (1-0).

Ansu Fati devient le 3e plus jeune joueur à inscrire un but en Liga (16 ans et 304 jours)

Dès la reprise de la deuxième mi-temps, Ernesto Valverde opérait un changement avec la sortie de Nelson Semedo pour Ansu Fati (45e). Et le jeune attaquant de 16 ans ne tardait pas à se mettre en évidence. À la retombée d’un centre de Carles Pérez le Bissau-Guinéen envoyait une tête dans le petit filet gauche du but de Rubén (51e, 1-1). Les Blaugrana entamaient cette seconde période avec d’autres intentions et l’entrée d’Ansu Fati dynamisait le jeu barcelonais. Cette égalisation n’empêchait pas les locaux de jouer leurs coups à fond. À l’image de Brandon qui tentait sa chance sur un numéro d’équilibriste à l’entrée de la surface barcelonaise mais sa tentative était facilement captée par Ter Stegen (59e) ou sur une tête non cadrée (66e). Mais la pression catalane s’intensifiait pour les Rojillos. Et sur une nouvelle attaque placée, Carles Pérez s’arrachait et glissait le ballon à Arthur, le Brésilien, tout juste entré en jeu à la place de Rafinha (54e), envoyait une frappe enroulée imparable dans le petit filet de Rubén (64e, 1-2).

Intenable, Ansu Fati aurait même pu bénéficier d’un penalty après une faute dans la surface de David Garcia mais Juan Martínez Munuera ne sifflait rien (73e). En revanche, sur une main de Gérard Piqué, l’homme en noir n’hésitait pas une seconde et désignait le point de penalty. Roberto Torres se chargeait de le transformer et s’offrait par la même occasion un doublé (81e, 2-2). Le Barça tentait bien de faire la différence dans les dernières minutes mais Osasuna tenait bon et arrachait un match nul logique au vu de la première période catastrophique des champions en titre. Malgré un coaching gagnant de la part de Valverde, les Blaugrana piétinent en ce début de saison avec une seule victoire en trois matches.

Retrouvez le film de la rencontre sur notre live commenté.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10