Après la Supercoupe d’Espagne, place à la Liga ! Six jours après avoir remporté son premier trophée de la saison contre l’Atlético de Madrid en Arabie Saoudite, le Real Madrid retrouvait le Stade Santiago Bernabeu et le championnat d’Espagne avec une rencontre intéressante contre le Séville FC (20e journée). Deuxièmes avec 40 points, les Merengues pouvaient repasser devant le Barça, en attendant la rencontre du club catalan contre Grenade dimanche soir (21h). Les Andalous, quatrièmes avec 35 unités, visaient la troisième place, alors que l’Atlético de Madrid défiera de son côté Eibar dans la soirée (21h). De retour dans le groupe, Benzema débutait cette rencontre sur le banc puisque Zinedine Zidane titularisait Jovic en pointe, avec Rodrygo et Lucas Vazquez à ses côtés. En face, Julen Lopetegui choisissait aussi un 4-3-3 et l’ancien Bordelais Koundé était présent en charnière centrale.

Dès les premiers instants, les Andalous faisaient comprendre aux Merengues qu’ils n’étaient pas là pour faire de la figuration. Les visiteurs installaient un énorme pressing et évoluaient assez haut, gênant ainsi les vainqueurs de la Supercoupe d’Espagne 2019. Cependant, la première occasion était madrilène puisque Kroos décochait une frappe un peu molle (12e). Balle au pied, les Sévillans sortaient proprement le ballon et s’approchaient de la surface madrilène, mais les occasions se faisaient attendre. Mais juste avant la demi-heure de jeu, les hommes de Julen Lopetegui trouvaient la faille. Sur un corner de Banega, De Jong plaçait un superbe coup de tête qui finissait dans la lucarne. Mais avec l’aide de la VAR, l’arbitre refusait ce but pour une obstruction de Gudelj sur Militao (29e).

Casemiro porte le Real Madrid

Les Blanquirrojos montraient donc de meilleures choses, et El Haddadi trouvait Courtois sur sa route (34e). Le score était donc de 0-0 à la pause. Au retour des vestiaires, les Merengues revenaient avec de meilleures intentions. Ces derniers évoluaient plus haut, tout en laissant quelques espaces dans leur dos. Et juste avant l’heure de jeu, les locaux débloquaient la situation. Après une récupération, Casemiro combinait avec Jovic et l’international brésilien plaçait un joli ballon piqué pour l’ouverture du score (57e, 1-0). Derrière, Zinedine Zidane revoyait ses plans en attaque et lançait deux joueurs, Vinicius Jr et Benzema (62e) à la place de Jovic et Rodrygo. Mais sur la pelouse, le Real Madrid ne gardait pas longtemps cet avantage. Au sol, El Haddadi gênait Varane devant la surface et De Jong s’emparait du ballon. Après un petit dribble, le Néerlandais déclenchait du gauche et égalisait (64e, 1-1). Sollicité par la VAR pour une éventuelle main de l’Espagnol, l’arbitre validait ce but.

Les deux équipes se retrouvaient une nouvelle fois dos à dos mais Casemiro ne l’entendait pas de cette oreille. Déjà buteur, le milieu brésilien remettait ça à la 69e minute avec un coup de tête sur un centre de Lucas Vazquez (2-1). Zinedine Zidane, lui, continuait ces changements et Julen Lopetegui commençait à l’imiter à un quart d’heure du terme. Malgré tout, les Merengues poussaient encore pour se mettre à l’abri. Très actif ce samedi, Casemiro se montrait encore une fois avec une lourde frappe, mais sa tentative fuyait le cadre (75e). La rencontre se terminait sur un festival d’occasions. Côté madrilène, Modric (83e) et Kroos (87e) rataient le troisième but du Real, alors que Jesus Navas mettait lui le feu avant de tenter de trouver De Jong mais Militao écartait le danger (84e). Devant son public, la Casa Blanca s’imposait donc 2-1 face au Séville FC et reprenait provisoirement la tête de la Liga. Les Andalous, eux, restaient quatrièmes.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.