Soir de Clasico en Espagne avec la demi-finale aller de la Coupe du Roi qui se tient à Barcelone. Le premier Barça-Real d’une série de trois qui va donc mettre aux prises les deux meilleurs ennemis du championnat espagnol. Et forcément, qui dit Clasico dit interview des hommes forts de chaque club. Et c’est d’abord Josep Maria Bartomeu qui s’y est collé, en répondant aux questions de la Cadena COPE au Camp Nou. Au-delà de la rivalité entre le FC Barcelone et le Real Madrid, le président blaugrana a répondu à plusieurs questions sur les dossiers chauds du mercato.

Avec en première ligne Neymar. Car le numéro 10 du PSG, qui a fêté ses 27 ans, est toujours dans les têtes en Catalogne, où son retour est souvent évoqué par la presse locale. Ce qui est de nouveau démenti par Bartomeu. « Je n’ai jamais parlé à son père, ils ne m’ont jamais rappelé. Ni le père ni le joueur ne m’ont dit : "je veux retourner au Barça". Dans ce que nous préparons pour le futur, Neymar n’y est pas », a assuré le patron catalan. « Le Barça a pris sa décision et nous avons signé Coutinho et Dembélé. Avec l’argent de Neymar, nous avons engagé ces deux joueurs et nous sommes très heureux avec eux. Neymar est un joueur exceptionnel, il est très talentueux et il a remporté des titres en France. La décision a été prise par le PSG (de l’acheter, ndlr), nous ne voulions pas le vendre. »

Pas d’accord avec Adrien Rabiot

Bartomeu affirme avoir définitivement tourné la page Neymar, tout comme il a ouvert l’ère Frenkie de Jong, en doublant la concurrence pour le signer. Cependant, plusieurs articles expliquaient que Bartomeu avait dû promettre au joueur néerlandais que de la place lui serait faite dans l’effectif, où les milieux sont légion. Ce que Bartomeu dément, en mentionnant également Adrien Rabiot. « Nous avons dit à de Jong qu’il y avait une manière de jouer et que, même si Valverde partait, nous continuerions avec cette manière. Nous ne lui avons pas dit que nous vendrions deux milieux de terrain. Et il n’y a pas d’accord avec Rabiot. »

Tout comme il n’y a pas d’accord pour une éventuelle prolongation d’Ivan Rakitic, le milieu croate, que beaucoup imaginent sur le départ l’été prochain. « Je lui parle, et il sait que, lorsque le club aura une nouvelle capacité économique, nous nous réunirons et nous discuterons. Maintenant, ce n’est pas le cas ». Enfin, Bartomeu a évoqué le cas Isco. Mis de côté au Real Madrid par l’entraîneur Santiago Solari, qui ne compte clairement pas sur lui, l’international espagnol est annoncé sur le départ l’été prochain, avec la Juventus et Manchester City à l’affût. Or, son style de jeu pourrait correspondre à celui du Barça. De quoi imaginer un transfert entre les deux rivaux ?

Bartomeu ne l’écarte pas totalement… « Si notre staff nous demandait un joueur et que ce dernier voulait quitter Madrid, nous le signerions bien sûr, mais cela n’est pas arrivé depuis que je suis président. Il n’existe aucun pacte de non-agression avec le Real, chacun essaye de rendre son équipe la plus compétitive possible. Si nous essayions de recruter Isco, nous parlerions à Madrid », a-t-il lancé. Cela tombe bien, il va croiser ses homologues madrilènes ce soir dans son stade !