Leonardo a mis fin au suspens dimanche dernier, à l’issue du match de Coupe de France entre Lorient et le Paris Saint-Germain (0-1). face aux rumeurs insistantes, le directeur sportif des Rouge et Bleu a enfin confirmé officiellement qu’Edinson Cavani avait bien demandé à plier bagage dès cet hiver. « On a toujours dit la même chose par rapport à Cavani. Des joueurs comme lui, ou il va rester heureux ou le jour où il va partir doit être comme ça. Aujourd’hui, il a demandé à partir. On étudie la situation ».

Devenu remplaçant de luxe au PSG, l’Uruguayen n’accepte plus cette situation. Un constat qui s’est confirmé hier avec les déclarations incendiaires de ses parents vis-à-vis du club francilien. Cavani veut partir, c’est un fait. Mais encore faut-il que l’offre soit acceptable pour un PSG pas spécialement chaud à l’idée de laisser partir un attaquant de classe en plein milieu de saison, alors que Thomas Tuchel a besoin de tout son groupe pour faire face au calendrier démentiel.

L’Atlético revient à la charge

Courtisan déclaré depuis plusieurs semaines, l’Atlético de Madrid avait tenté une première approche avec un chèque de 10 M€. Proposition rejetée par le PSG. Hier, la presse anglaise annonçait que Chelsea s’était manifesté avec une étonnante offre de prêt pour un joueur libre dans six mois. Sauf surprise, les Blues ne devraient pas avoir de retour positif. Chose qu’espère encore et toujours l’Atlético. Les Colchoneros seraient d’ailleurs revenus à la charge.

AS nous apprend en effet que les Matelassiers proposent désormais 15 M€ + 3 M€ de bonus aux Parisiens pour lâcher El Matador. De quoi convaincre Leonardo de se montrer plus flexible ? Pour rappel, le père du joueur a déclaré hier que Paris avait déjà repoussé trois offres madrilènes. À huit jours de la fin du mercato hivernal, l’offensive de l’Atléti est désormais très pressante. Et Cavani croise sans doute les doigts pour qu’elle soit enfin payante.