« C‘est un grand plaisir de rejoindre l’AS Monaco, un nouveau projet pour moi. Le groupe est de qualité avec de jeunes joueurs et un jeune coach. Je suis là pour aider l’équipe, je suis impatient de débuter, nous avons un grand match à disputer dès dimanche à Marseille. Je suis très excité ». Tels étaient les premiers mots, vendredi soir, de Cesc Fabregas, la nouvelle recrue de l’AS Monaco.

Un sacré coup frappé par les Asémistes, qui s’offrent là un champion d’Europe et champion du Monde, et ce alors qu’ils sont relégables. Il faut dire que Vadim Vasilyev, Michael Emenalo et compagnie ont su se montrer convaincants. L’Equipe dévoile ainsi les raisons qui ont poussé le Catalan à rejoindre le sud de la France, et la première est plutôt sportive. C’est simple ; il n’était plus titulaire à Stamford Bridge. Mais l’AS Monaco avait d’autres atouts intéressants à proposer à l’ancien du Barça et d’Arsenal.

Une belle prime à la signature, mais pas que...

Forcément, la fiscalité avantageuse de la Principauté a joué, puisqu’elle a permis au club de pouvoir offrir un salaire conséquent au milieu de terrain de 31 ans. Il a d’ailleurs touché une belle prime à la signature de 10 millions d’euros. La présence d’individus connus au club, comme son ancien directeur sportif à Chelsea Michael Emenalo ou son ancien coéquipier et ami Thierry Henry, qui a eu un rôle majeur dans ce dossier, ont aussi beaucoup joué. Tous deux évoquaient d’ailleurs depuis quelque temps déjà la possibilité de travailler ensemble. La femme du joueur a aussi eu un rôle à jouer dans cette décision d’aller à Monaco.

Quant à Chelsea, le club touchera des bonus en fonction des performances du joueur sous la tunique asémiste. Les supporters de Monaco et les fans de Ligue 1 dans leur globalité n’attendent désormais plus qu’une chose : voir Fabregas à l’oeuvre. Après avoir distillé des caviars à Henry au milieu des années 2000 à Arsenal, l’Espagnol sera-t-il capable de jouer un rôle majeur dans le maintien de son équipe ? Réponse - peut-être - dès dimanche soir avec ce choc face à l’OM où le nouveau numéro 44 de Monaco pourrait faire ses débuts !