19e de Ligue 1 après 8 journées, l’AS Saint-Etienne avait déjà besoin de changement. Malgré une victoire arrachée sur la pelouse de Nîmes le week-end dernier, les deux présidents Bernard Caïazzo et Roland Romeyer ont estimé qu’il était temps de remplacer Ghislain Printant. Intronisé entraîneur de l’équipe première cet été, l’ancien adjoint de Jean-Louis Gasset avait les faveurs des joueurs. Malheureusement pour lui, les résultats n’ont pas suivi et il a été remplacé aujourd’hui par Claude Puel.

La conférence de presse de l’ancien coach de Leicester se tenait dès cet après-midi, alors que Printant dirigeait encore la séance d’entraînement ce vendredi matin. Un remplacement express qui ne plaît pas à tout le monde au club et qui montre le manque de tact des deux dirigeants. « Nous étions 19e de Ligue 1 et nous n’avions pas beaucoup de solutions. Quand Roland Romeyer m’a appris qu’il y avait une opportunité avec Claude Puel j’étais d’accord », a d’emblée expliqué Bernard Caïazzo face aux médias.

Le derby dans toutes les têtes

Sans club depuis son départ de Leicester en février dernier, Puel rebondit donc chez des Verts en manque de points et de confiance. Ce sera d’ailleurs sa première mission, redonner un élan à cette équipe. « Il y avait une réflexion à mener de ma part. Saint-Étienne est mal classé. C’est toujours difficile de reprendre un club en cours de saison, c’est la deuxième fois (après Leicester en octobre 2017, ndlr). C’est un vrai challenge. Il faut aller à l’essentiel. Partout où je suis passé, j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même. Je me donne à fond pour le long terme. Mon action est toujours portée pour développer les différentes composantes du club. »

Clin d’œil du destin, le premier match de Puel aura lieu ce dimanche soir (à suivre en live commenté sur notre site) à Geoffroy Guichard face à l’OL, son ancien club, pour un derby qui promet. Les deux équipes ont un besoin urgent de points mais pour le jeu on repassera plus tard, envoie celui qui possède désormais la double casquette de manager général et entraîneur des Verts. « J’ai estimé qu’il était important que je sois présent dimanche contre Lyon. Il n’y a pas forcément besoin de tactique pour un derby mais de solidarité et d’abnégation. Il y aura du travail après. » On l’aura compris. La priorité est d’abord donnée au résultat.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10