L’OM est KO debout. Mercredi soir en match en retard de la 17ème journée de Ligue 1, les Phocéens espéraient enfin mettre un terme à une série de 8 matches consécutifs sans victoire. Longtemps, ils ont cru pouvoir ramener les trois points de Geoffroy-Guichard après l’ouverture du score de Kevin Strootman en première période. Au-delà de ça, les hommes de Rudi Garcia ont montré un meilleur visage par rapport à leurs dernières sorties. Mais finalement, les Marseillais se sont inclinés 2 à 1 face aux Verts, bien aidés par l’intenable Wahbi Khazri. Après la rencontre, les Olympiens étaient tout simplement sonnés. Il y a ceux qui sont passés en zone mixte sans décrocher un mot à l’image de Valère Germain, parti quelques minutes après le coup de sifflet final, ou Steve Mandanda qui a esquivé les micros. D’autres se sont présentés face aux journalistes à l’instar de Florian Thauvin, visiblement marqué par cette nouvelle défaite.

Le champion du monde français a avoué que le vestiaire phocéen était touché. « Nous étions tous abattus, déçus. J’avoue que c’était silencieux à la fin dans les vestiaires. Nous nous sommes tous regardés. Nous étions déçus. Vraiment. Je ne sais pas ce que vous en avez pensé, mais c’était beaucoup mieux ce soir et je pense que nous n’avons pas été récompensés (...) Je pense qu’il y a beaucoup de choses positives à garder. Ça a été mieux dans beaucoup de domaines. Je pense très sincèrement que si on continue à jouer comme ça jusqu’à la fin de saison, on va gagner beaucoup de matches. Alors, où ça nous mènera ? Je ne sais pas aujourd’hui, on ne va pas se mentir. Mais je pense qu’on est sur le bon chemin et ça va revenir ». Même constat du côté de Morgan Sanson. « Ça fait mal, surtout qu’il y avait du mieux dans tous les compartiments. On était content de mener 1 à 0 à la mi-temps. On s’est dit qu’il fallait rester concentrés et soudés comme on l’était. On a fait les choses ensemble défensivement et offensivement. Malheureusement, ça n’a pas suffi ce soir pour remporter les trois points ».

L’OM est sonné

Rolando a eu la même analyse que ses deux coéquipiers. « Bien sûr que c’était dur. Mais je pense que même quand tu perds en faisant un mauvais match c’est dur. Ça fait un moment qu’on ne gagne pas un match. On n’a pas réussi. Aujourd’hui, ce qui importait c’était le résultat et on n’y est pas arrivé. On garde confiance en nos qualités. On a fait un bon match, mais on n’a pas gagné. On est déçu ». De son côté, Luiz Gustavo, qui s’est présenté en premier face à la presse, pense que son équipe a manqué de réussite. « Ce n’est pas facile car on était bien. On a essayé de tout donner sur le terrain. Aujourd’hui, il nous a manqué la chance de remporter ce match. C’est le petit détail qui a fait la différence. Je pense que tout le monde a tout donné. C’est ce dont on a besoin pour changer cette situation. On a besoin de victoires ».

Rudi Garcia, lui, était plus frustré qu’abattu. « On ne peut pas faire une telle performance et perdre comme ça. Tout n’est pas de notre faute, mais c’est quand même de notre faute. Je crois qu’on a eu neuf situations, même si Ruffier a brillé, j’ai eu la sensation qu’on l’avait fait briller aussi parfois ». Pour renouer avec le succès, les pensionnaires de l’Orange Vélodrome vont devoir retrouver de la confiance et de l’efficacité. Touché, mais pas coulé, l’OM doit absolument relever la tête. Et le Brésilien Luiz Gustavo ne veut pas abdiquer. « Non, on ne va pas lâcher. On va continuer, ça c’est notre état d’esprit. On va essayer de tout donner aux entraînements. C’est la première chose. On va continuer à travailler. En ce moment c’est difficile. Même quand on fait les choses bien, les résultats ne viennent pas. Mais on ne peut pas lâcher. On a besoin de confiance ». Les Marseillais n’auront pas trop le temps de réfléchir puisqu’ils seront sur le pont dès dimanche à Caen (17 heures).