Dans le cadre de la 30ème journée de Ligue 1, le FC Nantes accueillait le LOSC à la Beaujoire. Battus à Reims (1-0) lors de la dernière journée, les Canaris voulaient absolument se relancer pour éviter un sprint final compliqué. Les hommes de Christophe Galtier voyaient eux l’Olympique Lyonnais revenir en trombe dans la course à la deuxième place. Une victoire demeurait donc impérative pour repousser l’OL. Les Dogues se présentaient sur la pelouse de la Beaujoire sans Ikoné et Leao sur le banc, et enregistraient le retour d’Adama Soumaoro dans le onze. Vahid Halilhodzic alignait lui un 3-5-2 avec le duo Eysseric, Coulibaly en pointe.

L’entame de match s’avérait plutôt agréable. A la demi-heure de jeu, le LOSC pensait obtenir un penalty. Sur la droite, Rémy débordait et centrait dans la surface pour Pépé qui se faisait déstabiliser dans la surface. L’arbitre indiquait le point de penalty, avant de se rétracter après consultation de la VAR suite à un hors-jeu de Loïc Rémy. Les Canaris réagissaient quelques minutes plus tard, avec Lima sur la gauche qui distillait un bon centre pour Eysseric mais l’ancien Niçois manquait totalement sa tentative (36e). Juste avant la pause, Lille ratait le coche. Bamba alertait dans la surface Araujo mais l’attaquant brésilien au six mètres ne parvenait pas à cadrer (44e). Dans la foulée, Luiz Araujo sur la gauche centrait pour Pépé dont la volée passait juste à côté (45e).

Un second acte aux multiples rebondissements

Au retour des vestiaires, Lille accélérait et voulait prendre rapidement les devants. Décalé par Bamba, Xeka voyait son centre dévié filer juste au dessus des buts gardés par Dupé (49e). Deux minutes plus tard, le FC Nantes bénéficiait d’un penalty pour une faute de Celik sur Coulibaly dans la surface suite à un centre de Fabio (51e). Valentin Eysseric se chargeait de transformer la sentence (1-0, 54e). Le FC Nantes ne tardait pas à réaliser le break. Décalé sur la droite par Pallois, Fabio distillait un excellent centre pour Coulibaly dont la tête ajustait Maignan (2-0, 56e). Christophe Galtier tentait alors le tout pour le tout en faisant entrer Rafael Leao (58e). Galvanisé par ses deux buts, le FC Nantes se procurait une nouvelle opportunité avec Nicolas Pallois qui voyait le cadre se dérober sur une superbe volée (61e). Le match s’emballait et le LOSC ne rendait pas les armes. Celik centrait pour Soumaoro dont la déviation parvenait à Leao.

L’attaquant portugais fraîchement rentré s’emmenait bien le ballon et ajustait de près Dupé (2-1, 62e). Les hommes de Christophe Galtier allaient recoller au score suite à une faute dans la surface de Fabio sur Pépé (67e). L’arbitre indiquait le point de penalty. Nicolas Pépé transformait la sentence et remettait les siens dans le coup (2-2, 68e). Sur un nuage, le dauphin du PSG assénait le coup de grâce une minute plus tard. Nicolas Pépé encore lui, déposait Pallois sur la droit et centrait fort pour Bamba qui poussait le cuir au fond des filets (2-3, 69e). Dans les dix dernières minutes, Nantes obtenait un penalty suite à un ascenseur de Celik sur Eysseric dans la surface. L’arbitre sifflait un nouveau penalty. Mais Valentin Eysseric manquait totalement sa tentative (83e). Grâce à ce succès obtenu au forceps, Lille repoussait l’Olympique Lyonnais à quatre longueurs et conservait sa deuxième place au classement.