Longtemps calme, la course au maintien s’est animée après un premier quart d’heure d’observation. Opposé à Guingamp, d’ores et déjà relégué au coup d’envoi, Amiens devait gagner pour assurer définitivement sa place en Ligue 1. Mis sous pression par Caen, les hommes de Christophe Pélissier ont été les premiers à lancer la soirée. Attentif, Serhou Guirassy a profité d’un ballon repoussé par Marc-Aurèle Caillard dans ses pieds pour ouvrir le score (1-0, 6e). Un but alors précieux pour le club picard, permettant même aux Amiènois de doubler Monaco pour s’installer à la 16e place du classement. Alors distancé sérieusement, le Stade Malherbe de Caen voyait alors sa soirée virer à la catastrophe. La cause ? Younousse Sankhare, qui enfonçait les Caennais en trouvant la faille sur leur pelouse (0-1, 19e). En trois minutes, le club normand perdait de vue la 17e place, mais se mettait également dans le viseur de Dijon, qui en cas de but face à Toulouse, pouvait réaliser le casse du siècle !

Oui mais voilà, du haut de ses dix-huit ans, Bafodé Diakité décidait de refroidit les ardeurs dijonnaises, bien aidé par le dos de Benjamin Jeannot qui trompait involontairement son gardien (0-1, 33e). Du côté de la Licorne, au contraire, tout se déroulait à merveille. Dès le retour des vestiaires, Saman Ghoddos profitait d’une faute de main de Marc-Aurèle Caillard pour doubler la mise, et assurer quasi définitivement le maintien de l’ASC (2-0, 47e). La messe était dite pour Amiens, mais tout restait encore à faire pour Caen et Dijon, à la bataille pour décrocher la place qualificative pour les barrages. Et justement, menés depuis la 33e, les Dijonnais réagissaient enfin ! Naïm Sliti crochetait magistralement Kalidou Sidibé et trompait Mauro Goicoechea (1-1, 58e). Trente minutes avant la fin, Caen pouvait trembler. En effet, un but de Dijon, et le Stade Malherbe pouvait dire adieu à la Ligue 1. Antoine Kombouaré n’attendait que quelques secondes pour exulter. Julio Tavares, longtemps muet cette saison, envoyait alors Dijon au septième ciel en trompant le portier toulousain à bout portant (2-1, 63e).

Julio Tavares envoie Dijon au paradis, Caen en enfer

L’enjeu était alors énorme entre Caen et Bordeaux et Dijon et Toulouse. Un but, inscrit par l’une de ces quatre équipes, pouvait alors sceller le sort de cette saison. Alors que les Bourguignons pensaient profiter d’un penalty, Mikael Lesage ne bronchait pas (79e). Une décision arbitrale lourde de conséquences qui faisait écho à celle prise par Clément Turpin, qui oubliait d’exclure Casimir Ninga (79e). Les supporters transpiraient alors, au moins autant que les bancs dijonnais et caennais. Mais le coup de sifflet final venait soulager tout Gaston-Gérard. Conséquences des résultats du soir, le SM Caen est relégué en Ligue 2 aux côtés de Guingamp, déjà condamné avant le coup d’envoi. Dijon affrontera le RC Lens pour se maintenir en Ligue 1, à la surprise générale. Rendez-vous jeudi et dimanche prochain !

Dans les autres rencontres, la soirée a été compliquée pour le champion de France et son dauphin. Battu par Reims (1-3), le Paris Saint-Germain achève sa saison avec une cinquième défaite. Tombé face à Rennes (1-3), Lille termine sur une mauvaise note mais avec 75 points, soit cinq unités de plus que Lyon, vainqueur sur le fil à Nîmes (3-2) grâce à un très bon Maxwell Cornet. Enfin, Marseille termine cinquième de Ligue 1 après son succès face à Montpellier grâce à une réalisation de Florian Thauvin (1-0).

Les résultats de la 38e journée :

- Amiens 2-1 Guingamp : Guirassy (14e), Ghoddos (47e) ; Mendy (67e)

- Angers 1-1 Saint-Etienne : Taït (70e) ; Nordin (64e)

- Caen 0-1 Bordeaux : Sankharé (19e)

- Dijon 2-1 Toulouse : Sliti (58e), Tavares (63e) ; Diakité (33e)

- Marseille 1-0 Montpellier : Thauvin (55e)

- Nantes 0-1 Strasbourg : Mothiba (59e)

- Nice 2-0 Monaco : Badiashile (CSC, 36e), Le Bihan (67e)

- Nîmes 2-3 Lyon : Ripart (11e) ; Cornet (6e puis 89e), Ndombélé (91e)

- Reims 3-1 PSG : Baba (36e), Cafaro (55e), Chavarria (90e+4) ; Mbappé (59e)

- Rennes 3-1 Lille : Niang (16e puis 71e), Sarr (59e) ; Rémy (35e)

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10