Après une fin d’année 2019 compliquée, l’Olympique Lyonnais a bien débuté 2020. Avec cinq matches, quatre victoires et un match nul (succès aux tirs au but), on peut dire que la bande de Rudi Garcia s’est remis la tête à l’endroit suite à la trêve hivernale. Cela s’est traduit par une qualification pour la finale de la Coupe de la Ligue. Neuvième au classement avant d’affronter la lanterne rouge, le Toulouse FC, les Rhodaniens avaient l’opportunité de remonter à la cinquième place en cas de succès. De leur côté, les Pitchounes avaient l’occasion de revenir à trois points du barragiste, l’Amiens SC. Pour ce match, Lyon optait pour un 4-3-3 avec Ciprian Tatarusanu dans les buts en lieu et place d’Anthony Lopes blessé. Thiago Mendes, Maxence Caqueret et Houssem Aouar formaient le milieu de terrain derrière Martin Terrier, Moussa Dembélé et Maxwel Cornet. La recrue Karl Toko Ekambi et le grand espoir Rayan Cherki débutaient sur le banc. Denis Zanko organisait de son côté le Téfécé en 4-5-1 avec un entrejeu renforcé où Quentin Boisgard, Ibrahim Sangaré, William Vainqueur, Manu Koné et Matthieu Dossevi prenaient place.

Le début de la rencontre était à l’avantage de l’Olympique Lyonnais qui s’établissait tout doucement dans la moitié de terrain adverse. Sans forcément étouffer Toulouse, Lyon s’approchait tout doucement de la surface adverse et sollicitait dans les airs Lovre Kalinic. Les premières interventions du gardien croate étaient plutôt rassurantes. La première alerte était à mettre à l’actif de Maxwel Cornet. Lancé sur la droite, l’Ivoirien rentrait dans la surface et centrait en retrait sans trouver preneur (16e). La réponse était immédiate pour Toulouse. Sur coup franc, Ibrahim Sangaré envoyait un missile qui passait au-dessus des cages de Ciprian Tatarusanu (19e). La rencontre était cependant arrêtée quelques secondes plus tard. Au milieu du terrain, Martin Terrier s’écroulait au sol et se retrouvait victime d’un malaise. Il devait donc quitter le terrain sur civière et Karl Toko Ekambi faisait ses grands débuts sous le maillot olympien (26e). Une entrée en jeu porte-bonheur puisque Maxwel Cornet ouvrait le score juste après. D’un astucieux grand-pont, l’Ivoirien laissait sur place Steven Moreira avant d’ajuster Lovre Kalinic d’une frappe entre les jambes (1-0, 29e).

Karl Toko Ekambi marque son premier but avec l’OL

Lyon passait tout près du deuxième but quand Moussa Dembélé tentait un tir croisé et poussait Lovre Kalinic à l’intervention (31e). Le Croate venait ensuite devancer Moussa Dembélé après un centre de Karl Toko Ekambi venu de la droite (34e). Lyon continuait de mettre la pression et Toulouse ne se distinguait que par une faible volée d’Aaron Leya Iseka que Ciprian Tatarusanu captait en deux temps (37e). Juste avant la pause, Thiago Mendes tentait sa chance de loin mais son tir puissant passait nettement au-dessus de la barre transversale (45e +1). Au retour des vestiaires, Toulouse aurait bien pu obtenir un penalty pour un petit coup de pied de Karl Toko Ekambi sur Aaron Leya Iseka mais Antony Gautier ne désignait pas le petit point blanc (51e). Lyon profitait néanmoins du manque d’agressivité des visiteurs. Lancé sur la droite de la surface, Maxwel Cornet prenait le dessus sur Issiaga Sylla mais son tir croisé se dérobait sur la gauche (56e). Le rythme retombait néanmoins par la suite et Toulouse en profitait pour relever doucement la tête. Cela ne suffisait pas puisque les Violets ne se montraient pas assez tranchants en attaque.

Lyon n’était pas plus dangereux malgré un centre fuyant de Maxwel Cornet sur la gauche qui obligeait Lovre Kalinic à intervenir en deux temps (69e). Ne trouvant pas la solution, Toulouse effectuait un changement avec l’entrée d’Efthýmis Kouloúris en lieu et place d’Aaron Leya Iseka bien trop timide (70e). Quelques secondes après, Fernando Marçal tentait sa chance excentré sur la gauche devant la surface. Détourné par Lovre Kalinic, le ballon revenait dans les pieds du latéral brésilien. Ce dernier remisait en retrait pour Moussa Dembélé qui ajustait le gardien encore une fois peu rassurant (2-0, 71e). Houssem Aouar laissait ensuite sa place au jeune Rayan Cherki (73e). Mieux, Karl Toko Ekambi ouvrait son compteur but avec l’OL suite à un gros travail de Moussa Dembélé et une remise de Thiago Mendes (3-0, 77e). Premier buteur, Maxwel Cornet sortait au profit de Bertrand Traoré (79e). Le Burkinabé centrait sur la gauche vers le but toulousain. Bafodé Diakité venait dégager devant Karl Toko Ekambi (88e). Servi par Rayan Cherki sur la droite de la surface, Bertrand Traoré revenait dans l’intérieur et manquait d’accrocher la lucarne gauche (90e). Le score n’évoluait plus dans ces dernières minutes. Avec cette victoire 3-0, l’Olympique Lyonnais réalise une excellente opération et remonte à la cinquième place à un point de Montpellier et à cinq longueurs du Stade Rennais. Toulouse de son côté enchaîne son douzième revers de rang, le onzième de suite en Ligue 1 et se retrouve plus que jamais lanterne rouge.