Souvent, il est demandé aux fans de football de créer une équipe de leurs rêves. Les footballeurs y sont aussi conviés de temps en temps et ce fut d’ailleurs le cas, récemment, sur Foot Mercato, de Bafétimbi Gomis. Souvent les joueurs nommés dans ces onze sont annoncés de manière absolument subjective, les personnes concernées ne se basant que sur leurs affinités avec tel ou tel style de jeu ou avec tel joueur qu’ils affectionnent particulièrement.

Mais ce lundi, le Centre international d’étude du sport (CIES) de Neuchâtel (Suisse) a tenté dans sa 256e lettre hebdomadaire de nous offrir une équipe des joueurs les plus performants. Si la lettre s’attarde sur les cinq grands championnats, nous allons, pour notre part, observer de plus près le onze type des joueurs de Ligue 1. Pour décortiquer tout cela, les scientifiques du CIES ont repris les données des joueurs ayant au moins participé à 630 minutes de jeu depuis le 1er janvier et, sans surprise, les joueurs du Paris Saint-Germain y sont nombreux.

Un Marseillais, deux Lillois, un Strasbourgeois et un Lyonnais

Alphonse Areola, très souvent titulaire en championnat, est le portier le plus performant de Ligue 1. On retrouve aussi ses coéquipiers en club, Thiago Silva, son capitaine, mais aussi Marquinhos, qui a pourtant souvent évolué en milieu défensif cette année dans l’organisation de Thomas Tuchel. Au milieu de terrain, Dani Alves est le seul représentant de la formation parisienne qui compte aussi Kylian Mbappé devant (il a inscrit la bagatelle de 13 buts depuis le premier janvier) et Angel Di Maria auteur d’un match incroyable contre l’OM (victoire du Paris SG 3-1).

S’il y a six joueurs du Paris SG, c’est qu’il reste cinq places à pourvoir. En défense, Kenny Lala, le latéral de Strasbourg et annoncé proche des Bleus, récupère une place bien méritée tout comme Youssouf Koné, le Lillois. L’entrejeu est extrêmement offensif puisque pour accompagner Dani Alves, Nabil Fekir et Maxime Lopez sont alignés dans ce onze des joueurs les plus performants. Enfin, ce n’est une surprise pour personne, mais Nicolas Pépé (LOSC) est le dernier larron du trio d’attaque.