Comme à chaque conférence de presse de ce mois de janvier 2020, Christophe Galtier savait qu’il serait interrogé sur le marché des transferts hivernal. Mais le technicien tricolore a joué le jeu répondant assez longuement à chaque question qui lui était posée sur le sujet. « J’ai des relations 24 heures sur 24 avec Luis Campos. Il est présent ici. Il a beaucoup voyagé dernièrement. Il était au Portugal avec notre président. Je suis en relation avec lui deux ou trois fois par jour. On échange sur ce qu’il se passe au quotidien, sur comment je vois les choses, sur l’effectif par rapport aux compétitions qui se présentent. Il me tient au courant de l’évolution du mercato. Ça va s’accélérer dans les prochains jours pour tout le monde. » Puis il a tenu à mettre les choses au clair par la suite. « Avant de venir ici, j’ai vu sur les réseaux sociaux qu’on était intéressé par un latéral gauche de Naples, Faouzi Ghoulam. Je pense que c’est une fausse information. On a déjà deux latéraux à ce poste et on n’est pas dans la recherche pour un poste de latéral gauche. (...) Pour les arrivées éventuelles, à l’heure où on se parle, il n’est pas prévu qu’un joueur arrive. »

En revanche, Galtier a déjà perdu un joueur cet hiver. « Thiago Maia est parti. Je viens d’échanger avec lui par nouvelle technologie. Il est parti. Je ne sais pas s’il a signé ou pas encore, mais là il est au Brésil pour rejoindre Flamengo. Si ce n’est pas fait, ça va se faire rapidement. C’est bien pour lui. Je ne pouvais lui faire aucun reproche par rapport à son investissement, son professionnalisme. Parfois, vous quittez le continent, une culture et vous avez la pression par rapport au prix du transfert. Le choses ne se sont pas bien enchaînées. Il s’est trouvé dans une spirale, ce n’était pas gai pour lui et pour moi. Je lui souhaite bonne chance. C’est un garçon professionnel. Il a besoin de retrouver la confiance et la joie pour jouer. S’il retrouve ça, c’est un joueur qui nous appartient encore, et qu’on va suivre attentivement. J’espère qu’il retrouvera la confiance et le dynamisme qu’il avait avant de nous rejoindre. »

Galtier évoque la suite du mercato

Ensuite, l’ancien coach de l’ASSE a déclaré sur les départs éventuels. « Concernant le mercato, il arrivera ce qui arrivera. Si une proposition extraordinaire arrive, ce sera au président de prendre la décision. Ça lui appartient. » Cela pourrait concerner un élément comme Victor Osimhen, annoncé dans le viseur de Liverpool et du Real Madrid et pour lequel un montant de 80 millions d’euros est évoqué. Face à la presse, le joueur a confié à ce sujet : « je suis bien à Lille et j’essaye de me développer, faire mon maximum. Il y a un bon environnement. Je reste loyal à Lille et je leur fais confiance pour mon avenir, je leur laisse le choix de décider si je dois rester ou non (..) Je mérite et Lille mérite aussi (qu’on parle de le vendre pour 80 millions d’euros). Depuis le début de la saison, je bosse dur et c’est pour ça que je suis là où j’en suis aujourd’hui. C’est une belle reconnaissance, mais je ne suis pas dans la bonne position pour dire je veux ci ou ça. Lille décidera. »

Comme Osimhen, Boubakary Soumaré serait suivi par les meilleurs clubs dont MU, Chelsea ou encore le Real Madrid. Un élément qu’il ne sent pas perturbé outre mesure par ce qu’il peut se dire sur lui comme l’a avoué Galtier. « Bouba est un jeune garçon mais qui a la tête sur les épaules. Il se dit beaucoup de choses comme à chaque mercato. Sur un mercato on a parlé de Monaco, sur un autre de Valence. Le fait qu’il puisse s’exprimer depuis six mois, c’est la première fois de sa carrière qu’il démarre avec un temps de jeu élevé cette saison. Il est sérieux dans son travail. Je ne le sens pas et je trouve, pour avoir avec échanger avec lui, qu’il n’est pas perturbé par tout ce qu’il peut se dire sur lui et son avenir. Il a les idées claires sur ce qu’il souhaite faire de sa carrière. Il a des périodes un peu moins bien et liées à l’enchaînement des matches. Il a enchaîné beaucoup de matches pour un joueur âgé de 20 ans. Il a des pics de forme et parfois il est moins bien. Mais je ne crois pas que ça soit lié à tout ce qu’il se dit ou s’écrit le concernant ». Galtier a encore deux semaines à tenir avant une fin du mercato qui s’annonce agitée !