Cette journée devrait marquer un petit tournant dans le championnat de France. En effet, l’Olympique de Marseille se déplace dans le nord de la France pour affronter le Lille Olympique Sporting Club (rencontre à suivre sur notre live commenté). En cas de victoire dans l’antre des Dogues, les Marseillais d’André Villas-Boas mettraient leur adversaire direct à douze points. Le LOSC étant le quatrième du championnat et premier non qualifié pour la prochaine Ligue des Champions, l’avance serait conséquente à 13 journées de la fin.

Mais les Dogues vont mieux depuis le début de l’année 2019. En cas de victoire, ils reviendraient à six points et garderaient l’oeil sur Rennes sur qui ils comptent qu’un point de retard et qui affrontera Reims ce dimanche après-midi. Malheureusement, nous compteront de nombreux absents ce dimanche soir. Lille devra faire sans Gabriel, André et Xheka, suspendus. Quand l’OM va devoir s’habituer à l’absence de son maître à jouer, Dimitri Payet, blessé.

Dernière avant un moment pour Radonjic ?

Christophe Galtier devrait aligner une formation en 4-4-2. Mike Maignan sera bien dans les buts et verra quatre hommes devant lui. Celik à droite, Reinildo à gauche, s’occuperont des flancs. José Fonte et Thiago Djalo occuperont, quant à eu l’axe. Au milieu de terrain, Renato Sanches et Niasse formeront le double-pivot tandis qu’Ikone et Bamba se chargeront d’évoluer sur les ailes et d’alimenter en ballons le duo Loïc Rémy-Victor Osimhen.

André Villas-Boas ne devrait pas déroger, lui, de son 4-3-3 qu’il a installé depuis un bon bout de temps maintenant. De droite à gauche, la défense devrait être classique avec Hiroki Sakai, Alvaro Gonzalez, Duje Caleta-Car et Jordan Amavi, les deux derniers étaient suspendus contre Lyon en Coupe de France (défaite 0-1). Au milieu, Valentin Rongier et Morgan Sanson seront probablement les relayeurs et évolueront devant Boubacar Kamara. Radonjic, qui va être opéré après la rencontre, et Bouna Sarr seront chargés de dynamiser les offensives marseillaises et de donner de bons ballons à Benedetto.