L’an dernier, Antoine Griezmann avait pris sa "Decision". Annoncé tout proche du FC Barcelone, il avait décidé de continuer avec son club, l’Atlético de Madrid. Il prenait donc part à une cinquième saison de rang avec les Colchoneros avec l’envie de remporter la Liga et la Ligue des Champions. Si son équipe était rapidement distancée en championnat, il pouvait se satisfaire d’une belle victoire contre la Juventus en huitième de finale aller (2-0). Néanmoins, Cristiano Ronaldo passait par là et éliminait les Madrilènes d’un triplé lors du match retour (3-0). Un nouvel échec pour Antoine Griezmann avec son club qui l’a finalement obligé à revoir ses plans personnels.

Voulant à tout prix remporter la Coupe aux Grandes Oreilles, Antoine Griezmann (28 ans) voyait le FC Barcelone revenir vers lui. L’attaquant français, vainqueur de la Coupe du monde 2018, était vite séduit par l’idée de rejoindre les Catalans. Il était même prêt à baisser son salaire pour faciliter un accord. Si la clause libératoire du Français était de 200 millions d’euros, celle-ci passait à 120 millions d’euros à partir du 1er juillet. Une belle opportunité pour le FC Barcelone qui n’a pas hésité à attendre cette date avant de formuler son offre.

La clause libératoire à 120M€ a été levée

Déjà d’accord avec le joueur sur l’aspect salarial depuis de longues semaines, le FC Barcelone a toujours tenu bon dans le dossier. Même quand le Paris Saint-Germain s’est retrouvé à un moment donné lié avec le joueur, le club catalan a conservé les faveurs du tricolore. À un moment donné, les dirigeants de l’Atlético de Madrid ont poussé afin que le payement de la clause libératoire ait lieu avant le 1er juillet. Sans succès. Le FC Barcelone a lui aussi tenté de payer la somme en plusieurs fois en payant un peu plus cher que prévu (126 M€ au lieu des 120 M€). En vain.

Au final, les Catalans se sont donc résolus à payer le tarif en un seul paiement et bouclent leur troisième arrivée de l’été après Frenkie de Jong (accord établi en hiver) et le portier valencian Neto. Satisfait de pouvoir compter un troisième champion du monde après Ousmane Dembélé et Samuel Umtiti, le FC Barcelone s’est réjoui de cette arrivée dans un communiqué : « le FC Barcelone a levé la clause libératoire du joueur Antoine Griezmann. Le coût de la clause est de 120 M€. Le joueur signera un contrat avec le club pour les cinq prochaines années, jusqu’au 30 juin 2024. Sa clause libératoire est de 800 M€. »

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10