L’Olympique Lyonnais a mis le paquet. Cet été, les pensionnaires du Groupama Stadium n’ont pas hésité à miser 22 millions d’euros (20 millions d’euros +2 millions d’euros de bonus) pour s’offrir le très convoité Moussa Dembélé. Un investissement que Jean-Michel Aulas ne regrette pas comme il l’a confié hier soir, après la victoire 2 à 1 face au Paris Saint-Germain. « Ce n’est pas moi qui ai enrôlé Moussa. Je n’ai fait que participer à une négociation très dure avec le Celtic. C’est vrai qu’il nous avait beaucoup plu avant. On aurait voulu avoir plus de temps pour négocier son arrivée. Ça s’est fait le dernier jour du mercato dans les conditions que vous connaissez. On est très heureux ». Et les Gones avaient de quoi l’être.

Positionné en pointe de l’attaque lyonnaise, Dembélé a été dans tous les bons coups. C’est lui qui a égalisé d’une tête rageuse en première période (1-1, 34e). Puis, c’est lui qui a obtenu le pénalty suite à une faute de Thiago Silva en deuxième mi-temps (2-1, 47e). Héros lors du derby face à l’ASSE il y a deux semaines face à l’ASSE (victoire 1-2), l’ancien joueur du Celtic, élu homme du match par la Rédaction FM, a encore récidivé lui qui reste sur 4 buts lors de ses 5 derniers matches. Un état de grâce qui rend très fier son coach Bruno Genesio. « Moussa (Dembélé) est dans une période en pleine confiance. Il pèse énormément sur l’équipe adverse. On avait décidé de jouer. On a réussi à se remettre dans le match et renverser le PSG. On savait qu’on était capables de les battre ».

Moussa Dembélé se sent de mieux en mieux à Lyon

Une prestation XXL de la part du footballeur âgé de 22 ans qui ne cesse de monter en puissance, lui qui est le co-meilleur buteur des Gones en L1 avec Nabil Fekir (7 buts chacun). Alors qu’il ne s’était jamais arrêté cette saison en zone mixte auprès des journalistes, le numéro 9 de l’OL ne pouvait pas y échapper dimanche soir. Il a commencé par raconter son but. « Je suis concentré sur la tête mais j’ai vu juste avant de sauter qu’il a eu un problème d’appui donc j’essaye de passer devant lui et j’ai sauté plus haut, et c’est tout bonus pour moi, pour l’équipe. Et aujourd’hui, on est très fiers d’avoir empoché ces trois points (...) Je le vis bien. C’est mon but de marquer. Forcément, je suis content. Mais il faut surtout mettre en avant le travail collectif aujourd’hui. Marquer un but c’est particulier. Ce n’est pas parce que je suis un ancien parisien que j’ai ressenti plus de joie ou quoi. »

De mieux en en mieux au sein de l’effectif lyonnais, où il a des automatismes avec ses coéquipiers d’attaque, Moussa Dembélé a pourtant connu une adaptation en douceur, lui qui a dû gagner sa place match après match. « En venant ici, je m’attendais à voir un groupe de qualité avec des joueurs de haut niveau. C’est ce qu’il s’est passé mais voilà, quand tu arrives dans un club, il y a un temps d’adaptation et il faut prendre son mal en patience. Des fois on joue, des fois on ne joue pas et il faut faire en sorte d’être à 100% quand on est sur le terrain. » Titularisé à plusieurs reprises par Genesio lors des dernières sorties de l’OL, l’attaquant tricolore peut postuler à une place lors du choc face au Barça le 19 février prochain au Groupama Stadium. « C’est au coach de prendre les décisions. Moi, je suis un joueur de l’équipe, quand je rentre sur le terrain, je me donne à fond, j’essaye de faire en sorte d’aider l’équipe et mes coéquipiers. Après, le match du Barça est dans longtemps, on a un match de coupe jeudi et on va se focaliser sur celui-là d’abord. » L’occasion, peut-être, pour Moussa Dembélé de poursuivre sur sa belle lancée.

.