L’Olympique Lyonnais est entré de plein pied dans une nouvelle ère cet été 2019. Un nouveau projet incarné par Juninho (directeur sportif) et Sylvinho (entraîneur). Un duo qui prend la lumière et qui attire tous les regards pour le moment. On n’en oublierait presque que des recrues sont déjà arrivées entre Rhône et Saône durant l’intersaison. Les Gones ont travaillé vite et plutôt bien. Un mercato réfléchi et cohérent tout en étant ambitieux. En attendant Joachim Andersen (Sampdoria) et en ajoutant le transfert du jeune Nicolas Fontaine, Ciprian Tatarusanu, Héritier Deyonge, Jean Lucas et Thiago Mendes ont déjà été recrutés. Alors que le portier roumain devrait reprendre dimanche avec les autres internationaux, les trois autres joueurs sont déjà au travail depuis plusieurs jours, tout comme Boubacar Fofana, recruté l’hiver dernier et qui est arrivé cet été. Ils étaient tous présents à la reprise jeudi dernier au Groupama OL Training Center. Ils ont enchaîné les tests physiques et les séances d’entraînement avant de prendre la direction de Tignes dimanche.

Une adaptation en douceur

Une semaine très importante qui va leur permettre de s’adapter aussi bien sur qu’en dehors des terrains. Au niveau de la vie de groupe justement, les anciens essayent d’aider les nouveaux à s’intégrer : Le tout, dans la joie et la bonne humeur comme l’a expliqué Jason Denayer. « Personnellement, je pense que ça se passe bien pour eux. On essaye de les aider au mieux. Il y a des bizutages qui sont en train de se faire. Ils n’ont pas tout été faits. On essaye de faire ça sur la semaine car il y a aussi beaucoup de jeunes. On parle avec eux. On essaye de leur dire comment ça s’est passé l’année dernière, comment ça se passe au club ». Un rôle qu’occupe notamment Marcelo, qui est très souvent aux côtés des Brésiliens Thiago Mendes et Jean Lucas. Ils se sont mis ensemble spontanément lors des ateliers physiques en groupes organisés en salle. Un peu comme un grand-frère, Marcelo échange avec eux et veille justement à ce que les deux joueurs soient bien intégrés nous a-t-on confié au club. Rafael et Fernando Marçal en font de même.

Si Thiago Mendes a un peu plus de facilités avec le reste de ses coéquipiers puisqu’il a évolué à Lille pendant deux ans, Jean Lucas, lui, doit composer avec la barrière de la langue comme l’a avoué Martin Terrier. « Pour le moment, c’est vrai que c’est un peu compliqué au niveau de la langue puisque certains ne parlent pas encore français. Jean Lucas ne parle pas anglais. Mais on essaye d’improviser et de le mettre dans les meilleures conditions ». Pour Héritier Deyonge (17 ans), la langue n’est pas un problème puisqu’il est Belge et parle donc le français. Venu du PSV Eindhoven, le latéral gauche parle aussi le néerlandais. Ce qui lui permet d’échanger souvent avec le Hollandais Kenny Tete.. À côté de cela, Deyonge est souvent en compagnie de son compatriote belge Jason Denayer. Ce dernier a confié à son sujet sur OLTV. « Je ne le connaissais pas lui personnellement. Je connaissais son cousin. On a échangé avant qu’il arrive. J’essaye de l’aider pour qu’il s’adapte le mieux possible ».

Des débuts prometteurs pour Jean Lucas

Deyonge est également avec les jeunes talents du club qui participent tout comme lui au stage. Même chose pour Boubacar Fofana, qui se fond bien dans le groupe. Côté terrain, le match amical samedi après-midi face au Servette de Genève (défaite 2-1) a permis de pouvoir voir les recrues en action sur le terrain. Elles ont toutes débuté la rencontre sur le banc avant d’entrer en deuxième période. Commençons par Thiago Mendes. Même si il y avait beaucoup d’attente autour de lui, le milieu de terrain s’est montré sérieux dans l’ensemble. Disponible pour ses coéquipiers, il a touché pas mal de ballons. Précieux aussi bien sur jeu court que jeu long, il a été l’un des joueurs qui a rassuré en deuxième période. Il a eu plutôt de bons automatismes avec ses attaquants Gouiri et Terrier. Son compatriote Jean Lucas lui était inconnu du grand public. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a montré des choses très intéressantes et prometteuses pour une première.

Il a eu une grosse activité et a semblé bien physiquement. Au cœur du jeu, le jeune brésilien a été appliqué aussi bien offensivement que défensivement. Il a fait le lien et ne s’est pas caché n’hésité pas à aller au combat. Une vraie bonne surprise. Sylvinho n’a pas hésité à le féliciter après la rencontre. « Un joueur très intéressant. J’essaye de parler le plus possible avec lui car ce n’est pas toujours facile quand on arrive du Brésil mais nous travaillons bien avec lui ». Aligné au poste de latéral gauche en deuxième période, Héritier Deyonge a essayé d’apporter sa puissance. Malgré de bonnes intentions et l’envie de bien faire, l’ancien du PSV a parfois manqué de lucidité lui qui a perdu des balles importantes. Enfin, Boubacar Fofana, lui, n’a joué qu’une bonne vingtaine de minutes. L’ancien joueur de l’ASSP a amené sa percussion et sa vitesse. Mais il a par moment manqué de justesse dans le dernier geste ou la dernière passe. Présentes depuis une semaine à l’OL, les recrues connaissent une adaptation en douceur sur et en dehors du terrain. Comme tout le reste de l’équipe, elles devraient monter en puissance au fil des semaines.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10