« Je comprends que le mercato d’hiver est super difficile. Notre relation pendant le mercato est toujours très proche. J’ai mes avis, il a les siens. On doit faire le mieux pour le club. Je ne sais pas si le dernier jour ou les deux derniers jours sont les meilleurs pour trouver la solution. Je crois à mon vestiaire et à mes joueurs. Chaque transfert est aussi un changement dans le vestiaire et je dois protéger mon vestiaire. C’est quelque chose de délicat. C’est mon job de protéger ça. Seulement l’entraîneur peut le protéger », déclarait Thomas Tuchel, le 2 février, quelques instants après la clôture du mercato hivernal qui n’a vu arriver que Leandro Paredes à Paris.

Il n’a pas fallu cette petite sortie médiatique en conférence de presse pour savoir que les relations entre l’entraîneur du Paris Saint-Germain et son directeur sportif étaient plus que fraîches. Dans son édition du jour, L’Équipe révèle que ce mercato hivernal a encore plus creusé le fossé entre les deux hommes et surtout le quotidien dresse la liste de ce que reproche l’ancien du Borussia Dortmund à l’ex-dirigeant du FC Porto. Et cela commence à faire un peu beaucoup.

Tuchel pas du tout consulté sur le dossier Adli

Tout d’abord, il est reproché à Henrique de ne travailler qu’avec son réseau d’agents et donc de ne pas s’ouvrir à d’autres, ce qui ferme forcément quelques possibilités de transferts. Tuchel aurait aussi été mécontent de ne pas avoir été informé du recrutement concernant l’équipe réserve, on pense notamment à la signature le 31 janvier de Levi Opdam, jeune défenseur latéral droit néerlandais de 22 ans, en provenance des Pays-Bas et de l’AZ Alkmaar.

Enfin, la dernière et pas des moindres, Thomas Tuchel n’aurait pas du tout apprécié le fait que Yacine Adli soit transféré du côté de Bordeaux. Il reproche à Antero Henrique de ne pas lui avoir demandé s’il voulait conserver le milieu offensif, parti en Aquitaine. Selon le quotidien, l’Allemand était excédé par le procédé. Tant de choses qui font que les deux parties semblent irréconciliables et que le nom d’Arsène Wenger revient sur le devant de la scène. Mais d’abord il y a une saison à finir et surtout un choc contre Manchester United ce mardi (à suivre en direct sur notre live commenté).