« C’est dur de rester quatre matches sans jouer. Malheureusement ce n’était pas mon choix, c’était quelque chose du club, des médecins, ce sont eux qui ont pris cette décision, je ne l’ai pas aimée. On a eu beaucoup de discussions sur ça. Je voulais jouer, je me sentais bien mais le club avait peur, et c’est moi qui souffre à la fin. J’aurais été meilleur ce soir si j’avais rejoué avant ». Au sortir de la défaite contre le Borussia Dortmund (2-1, 8e de finale aller de Ligue des Champions), Neymar a regretté publiquement la décision du Paris SG de ne pas le faire jouer avant cette échéance alors qu’il était apte.

Longtemps, comme nous vous l’expliquions ce jeudi, le Brésilien a cru que le choix avait été fait par Thomas Tuchel. D’où une tension palpable entre les deux hommes avant et pendant la rencontre. Et pourtant, à la lecture de L’Équipe du jour, on apprend que le technicien allemand n’y est finalement pour rien. Pire, le coach parisien est du même avis que son n° 10.

Opposition Tuchel-staff médical...

Si l’on en croit les informations du quotidien sportif, l’entraîneur, conscient que le crack auriverde ne ressentait plus aucune douleur aux côtes, souhaitait même le faire jouer lors du quart de finale de Coupe de France à Dijon (1-6), pour qu’il retrouve des sensations, à une semaine du choc en Allemagne. Seulement, le staff médical s’est opposé à ce retour jugé prématuré.

Une nouvelle opposition entre TT et son département médical dans lequel le tacticien n’a pas reçu le soutien de son directeur sportif Leonardo explique le journal. Les médecins du club de la capitale, traumatisés par l’absence du Paulista en 8e de finale de Ligue des Champions ces deux dernières années, n’ont pas souhaité prendre le moindre risque. Au grand dam de Neymar... et Tuchel donc.