Comme le disait si bien Alphonse de Lamartine : « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ». Et il semble clair que pour les supporters du Toulouse Football Club, cet adage est on ne peut plus vrai. En effet, il n’est pas évident pour les Pitchounes d’oublier André-Pierre Gignac. Ses buts, ses percussions, ses déviations... l’international français n’a eu de cesse d’égayer les soirées du Stadium trois années durant. Difficile en revanche d’en dire autant pour ses deux successeurs : Ferderico Santander et Yannis Tafer.

Pour le premier cité, nul doute que les mois à venir permettront d’en savoir un peu plus quant à son réel potentiel. Arrivé cet été en provenance de Guarani, le Paraguayen tout juste âgé de 19 ans connaît là sa toute première expérience en Europe. Et après un début d’exercice des plus compliqués, le natif de San Lorenzo semble peu à peu prendre ses marques au sein de l’effectif toulousain. S’il y a du mieux pour le Sud-américain, cela n’est en revanche pas le cas pour Yannis Tafer. Prêté par l’OL, le champion d’Europe des moins de 19 ans avec l’équipe de France n’a toujours pas trouvé le chemin des filets.

Vous l’aurez donc compris, le TFC a un besoin urgent de recruter en attaque sous peine d’aller au devant de grosses désillusions. Olivier Sadran semble en avoir pris conscience, lui qui a mis à la disposition de son encadrement une enveloppe à hauteur de 4 M€ pour recruter durant le mercato. Et selon nos informations, les Pitchounes auraient tenté leur chance avec Emmanuel Rivière. Manque de pot, la direction de l’AS Saint-Etienne a balayé d’un revers de main cette proposition. Une mauvaise nouvelle pour les hommes d’Alain Casanova, qui auraient néanmoins d’ores et déjà d’autres joueurs en tête. Si l’identité de ces cibles potentielles n’a pas encore filtré, toujours est-il que le club de la Ville Rose prépare un gros coup de dernière minute sur ce mercato. Les prochaines heures promettent d’être chaudes pour les Toulousains.