Avec l’AS Monaco, le mercato semble ne jamais s’arrêter. Club français le plus actif lors de cette fenêtre hivernale, il va boucler dans les dernières heures un dernier double mouvement relativement attendu. Youri Tielemans va ainsi quitter le Rocher pour rejoindre Leicester, entraîné par Claude Puel, tandis que Adrien Silva, milieu de terrain portugais de 29 ans, fera le chemin inverse. Selon Het Laatste Nieuws, il s’agit, dans les deux cas, d’un prêt sans option d’achat.

Ce double deal a été supervisé par l’agent Jorge Mendes, très influent en Principauté. Tielemans, 21 ans, terminera sa visite médicale ce mercredi avant de s’engager avec les Foxes. Et mettra un terme à son cauchemar monégasque. Car l’international belge voulait quitter Monaco suite au retour sur le banc de Leonardo Jardim, avec lequel le courant n’est jamais vraiment passé. Après avoir échoué à hausser son niveau de jeu sous les ordres de Thierry Henry, qui lui accordait beaucoup de crédit, Tielemans se savait condamné à une seconde partie de saison compliquée avec Jardim, d’autant qu’avec Fabregas et Vainqueur, la concurrence s’était épaissie.

Tielemans et Adrien Silva contents de leur sort

Tielemans, acheté pour 25 M€ par l’ASM il y a un an et demi, va donc découvrir la Premier League pour un peu moins de 5 mois. Pour les dirigeants asémistes, il n’était pas question de le vendre à un prix similaire à celui de l’achat au regard du potentiel du joueur, d’où la solution du prêt sec. Ils espèrent donc que Tielemans brillera, et que sa cote outre-Manche explosera… Dans le sens inverse, Adrien Silva rejoint Monaco. Un ouf de soulagement pour le milieu portugais, qui n’entrait pas vraiment dans les plans de Claude Puel cette saison.

Avec une seule titularisation en Premier League (et une entrée en jeu), il n’était pas un premier choix, et se contentait surtout de jouer les matches de Coupe. Contrairement à Tielemans, lui est heureux de retrouver Jardim, qu’il a connu au Sporting CP en 2013-2014. Cette saison-là, Adrien Silva avait brillé, avec 8 buts en 28 titularisations en championnat. Finalement, dans ce chassé-croisé, tout le monde y trouve son compte.